La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.
Dimanche 9 mai 2021
Sainte Pacôme

:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 468
Avril 2021
Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
25 mars 2021

:: RECHERCHE



:: ANCIENS NUMÉROS

:: CHRONIQUES

:: LIENS


:: ESPACE RESERVÉ


:: SUIVEZ NOUS

Dans le canton d’Écommoy vient de se dérouler pour la cinquième année consécutive, une opération écologique de recyclage des bâches. A l’initiative de la mission qui dépend de la Chambre d’agriculture, elle a réuni des exploitants concernés, en nombre croissant. Les bâches compressées en ballots subissent leur cure de traitement près des volcans d’Auvergne et reviennent sous la forme de … bâches !

Si, par choix, les peluches du fabricant d´Écommoy sont produites en Chine depuis l’origine, l’entreprise Jemini fête bel et bien sa vingtième année. La petite entreprise, qui ne connaît pas la crise, s’attelle déjà à la collection 2007 de ses sujets haut de gamme, pensés à partir et avec l’autorisation de la maison Disney et le National Geographic.

A l’heure où le 2e RIMa, basé à Auvours, s´amuse à casser du petit bois entre Changé et Champagné, ce qui impressionne toujours les populations, les écoliers de Saint-Pierre-du-Loroüer ont décidé de se remettre à la chaudière à bois ! Les copeaux qui l’alimentent sont livrés par un agriculteur adhérent d’une coopérative de broyage, de l’orée de la forêt de Bercé.

La clef de voûte vient d´être choisie comme logo par l’association pour la valorisation du patrimoine de Saint-Gervais-en-Belin. Elle a pour objectif d’aider ses adhérents dans la recherche de leurs racines historiques. Ce qui pour l’heure intrigue les membres de l’association, ce sont les ponts en pierres sèches, toujours utilisés par les habitants sans en connaître l’origine. Presque du polar !

Dans le cadre du développement du tourisme fluvial sur la Sarthe, le Conseil général et la région des Pays de la Loire se mobilisent pour financer les travaux des portes en bois de l’écluse d’Ignières. C’est près d’ici que Marcel Pagnol, vivant en Sarthe avait acheté le moulin du même nom pour y séjourner entre 1939 et 1944. Les prochaines portes seront en métal recouvert d’un bardage en bois, pour le cachet !