La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.
Dimanche 9 mai 2021
Sainte Pacôme

:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 468
Avril 2021
Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
25 mars 2021

:: RECHERCHE



:: ANCIENS NUMÉROS

:: CHRONIQUES

:: LIENS


:: ESPACE RESERVÉ


:: SUIVEZ NOUS

Présenté comme l’événement incontournable de l’automne, Bebop fête ses vingt ans cette année ! Et comme ce n’est pas tous les jours, on peut croire que les responsables de ce festival de toutes les tendances musicales ont mis le paquet ! Les amateurs ont en tout cas du 1er au 20 novembre 2006 pour s’y rendre, tant au Mans qu’à travers tout le département.

L´expansion des A.M.A.P (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) répond à ceux qui prônent un retour à la terre et au bio, pratique en vogue de nos jours. Et nous avons les nôtres en Sarthe ! Ainsi, à Crosmières, Alain Penloup, au Clos Vert, cultive soixante-dix variétés de légumes sur un peu plus de deux hectares, qu’il vend chaque jeudi par panier de cinq à neuf kilos au prix de 10 euros.

Outre qu’ils recherchent trois cents bénévoles pour leur prochaine collecte annuelle des 24 et 25 novembre 2006, Jean-Jacques Caffieri et la Banque alimentaire de la Sarthe se fixent de nouveaux objectifs. Développer l’aspect convivial de l’accueil auprès des cinq mille bénéficiaires du département, mais aussi sensibiliser à la préparation comme à l’équilibre des repas. Contact au 02-43-50-30-00.

Pas moins de quinze années auront été nécessaires pour que, au printemps 2007, l’église Saint-Laurent, à Challes, s’ouvre à nouveau à la curiosité du public. Dans un état de délabrement avancé, quasi voué à la démolition après que la foudre l’ait fendu, l’édifice roman, probablement du XIIe siècle, renaît grâce à une forte contribution du Conseil général.

Longtemps exilée au Musée national de la Voiture et du Tourisme, dans le château de Compiègne, la « Mancelle » fait son retour au Mans, dans celui de l’automobile de la Sarthe. Construite en 1878, par Amédée Bollée père, c’est encore par un Bollée, Gérard, qu’elle accomplit ce retour triomphal. Malheureusement, il ne s’agirait que d’un prêt.

Une tradition de vingt-cinq ans consiste à faire visiter la ville du Mans aux arrivants. L’idée marque évidemment l’attention de la municipalité à l’intention de trois cents nouveaux bénéficiaires. Mais l’histoire ne dit pas quel courage, ni combien de temps cela demande aux bizutés pour réaliser ledit tour, en plein marasme « tramwaytesque », ni si on y prend bien ses repères !