La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.  
Dimanche 25 octobre 2020
Sainte Doria
:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 465
Septembre 2020

Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
9 septembre 2020

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES












:: ANCIENS NUMÉROS



Voir la mosaïque

:: LIENS

:: SUIVEZ NOUS

facebook-VMS



La Vie Mancelle & Sarthoise - Accueil des OUVRAGES
Bandeau lecture
Bandeau Vide

La réplique de la Bollée va bientôt rouler !

1878. Amédée Bollée a 34 ans lorsqu’il décide de concevoir une voiture d’un type nouveau. Sur d’immenses panneaux de bois, il en trace les plans « grandeurs nature » et, en moins de trois mois, la « Mancelle » voit le jour dans son atelier de la rue Sainte-Hélène.

L’audace de sa conception fait sensation auprès du public parisien à l’Exposition universelle de Paris au Trocadéro. C’est une victoria à vapeur dont la chaudière est située à l’arrière et le moteur à deux cylindres, à l’avant. Elle peut transporter huit passagers, plus le chauffeur installé à l’arrière. Les dames sont bien à l’abri sous la capote, les messieurs à l’avant à côté du conducteur. Avec deux kilos de charbon et quelques litres d’eau, elle parcourt un kilomètre à une vitesse de croisière de 40 km à l’heure. A l’issue de l’Exposition où elle a obtenu une médaille, la Mancelle est hissée sur un wagon à destination de l’Autriche où elle émerveille la foule et promène l’empereur François-Joseph dans les allées de sa résidence de Schönbrunn.

Le brevet de fabrication est acquis par une société berlinoise et, dès 1881, une cinquantaine d’exemplaires sont fabriqués et envoyés en démonstration dans toute l’Europe. La Mancelle est donc la première automobile construite en série. L’exemplaire construit par Amédée Bollée est aujourd’hui conservé au Musée national de la voiture à Compiègne.

2017. Presque 140 ans ont passé. Sous l’égide de la ville du Mans et sur une idée de Gérard Bollée, arrière-petit-fils d’Amédée, l’ARMAB(1) est créé avec pour projet de construire une Mancelle identique à celle de 1878, mais en intégrant les nouvelles technologies et en associant les élèves des établissements universitaires et techniques de la ville ainsi que les entreprises locales.

Adieu charbon et chaudière à vapeur ! La Mancelle version 2020 fait appel aux dernières technologies numériques et dispose d’un moteur électrique et de batteries de dernière génération. Cependant, la fabrication des roues, de la capote et de nombreux accessoires a contraint les jeunes et leurs enseignants à retrouver des méthodes oubliées pour une construction à l’identique des éléments originaux.

La « eMancelle », tel est son nom, devrait très prochainement faire ses premiers tours de roue au centre-ville du Mans, entre République et Jacobins. A l’ère des premières voitures autonomes, elle glissera silencieusement dans nos rues, véritable trait d’union entre l’automobile d’hier et celle de demain.

(1) ARMAB : Association pour la réalisation d’une Réplique de la Mancelle Amédée Bollée

Retrouvez-nous samedi 19 septembre place de la République à partir de 10 heures 30 et dimanche 20 septembre à partir de 9 heures 30.


Jacques-Henri Minier


Facebook Twitter email    

Copyright © 2020 ACTMR/La Vie Mancelle - 35 B, rue de Degré - 72000 LE MANS
SIRET : 39379650300034 - RNA : W 723000171