A cause de la crise sanitaire et du confinement, le prochain numéro 2020 sera disponible en SEPTEMBRE.  
Vendredi 7 août 2020

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 464
février 2020

Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le 25 janvier 2020

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES













:: ANCIENS NUMÉROS



Voir la mosaïque

:: SUIVEZ NOUS


facebook-VMS



 La Vie Mancelle & Sarthoise - Accueil des OUVRAGES
Bandeau lecture
Bandeau Vide

UN RÉBUSOMANE AVERTI !

Le rébus, jeu d´esprit tombé en désuétude, a été pratiqué à haut niveau par Albert Hallier, alias l´Œdipe(1) du Mans, gloire nationale éphémère.

Étonnant parcours pour cet aîné de onze enfants, né le 15 avril 1840, fils du maréchal-ferrant de Charentilly, en Indre-et-Loire. Âgé de 13 ans, lesté d´un modeste bagage scolaire enseigné par le curé du village, Albert n´a guère d´autre choix que tenter sa chance ailleurs que dans sa contrée natale. Mieux qu´une étape, Le Mans sera sa ville d´adoption en entrant comme "petit garçon de salle" au Café de l´Univers, place de la République. Ici, se réunissent des officiers, des voyageurs de commerce, des retraités, tous gens ayant des loisirs de dépenser et ne dédaignant pas les jeux d´esprit... un endroit où il faut être vu !

Apte au calembour, le garçon retient aisément toutes les formules alambiquées entendues durant son service. Rapidement, il acquiert les bases permettant de composer, lui aussi, des rébus dont raffole "sa" clientèle. Devenu, peu à peu, solutionniste émérite, le jeune devin s´entoure de précieuses sympathies. On apprécie son esprit éveillé, ses vives réparties, sa pensée prompte et subtile. Arrivé au Mans sans un sou en poche, Albert Hallier ne tarde pas à acquérir une véritable réputation locale, engrangeant savoir et finances lui permettant de prendre la succession de son patron.


Le serrement du jus de pomme - L´Œdipe du Mans au pressoir

Le temps et la notoriété aidant, autoproclamé l´Œdipe du Mans et de l´Univers, Le Figaro, Le Monde Illustré, La Vogue Parisienne publient ses rébus décryptés par les trente mille Français se livrant à ce sport cérébral. Le journal littéraire Scapin, ex Le Petit Manceau, fait paraître ses énigmes où l´on trouve d´autres signatures telles, L´Ami Quelon ou Pierre Quiroule !


Intérieur du Café de l´Univers, Place de la République

À Sillé-le-Philippe, se souvient-on de ce fantasque personnage qui résidait à Vauguérin, petit manoir que l´on aperçoit à droite, après le carrefour de Chanteloup, vers Bonnétable ? Il faut croire que non car aucune rue ne rappelle son existence pourtant très remarquée à l´époque. De nombreuses cartes postales et photos-montage le représentent à Vauguérin où il se met en scène. Décédé dans sa retraite campagnarde, le 11 janvier 1926, il fut enterré au Grand-Cimetière du Mans quatre jours plus tard dans l´indifférence générale. Son tombeau est toujours visible.


Le Mans - Café de l´Univers (un jour de fête)

Le balcon du Café de l´Univers a disparu. Longtemps après, les plus anciens Manceaux se souviennent probablement des Chaussures Raoul, puis du magasin de prêt-à-porter Célia. Aujourd´hui, la pâtisserie-salon de thé Galand restitue le souvenir de cette enseigne qui fit les beaux jours du centre-ville au siècle dernier. Le rébus n’y est plus pratiqué, mais le lieu toujours apprécié.

(1) Pour mémoire, Œdipe est ce héros mythologique qui devina les énigmes du Sphinx. Meurtrier involontaire de son père, il épousa sa mère, ignorant leur lien de parenté, et se creva les deux yeux après avoir appris la vérité.


Daniel Levoyer


Facebook Twitter email    

Copyright © 2020 ACTMR/La Vie Mancelle - 35 B, rue de Degré - 72000 LE MANS
SIRET : 39379650300034 - RNA : W 723000171