Découvrez le nouveau bouton « jeunes auteurs » dans le bandeau vertical gauche.          Découvrez le nouveau bouton « jeunes auteurs » dans le bandeau vertical gauche.          
Mardi 27 juillet 2021
Sainte Nathalie

:: PROCHAIN NUMÉRO
VMS NUMÉRO 469
Juin 2021
Chez les marchands de journaux et en librairies à partir du
27 mai 2021

:: RECHERCHE



:: ANCIENS NUMÉROS

:: CHRONIQUES

:: LIENS


:: ESPACE RESERVÉ


:: SUIVEZ NOUS
Bandeau lecture
Bandeau vide



Camembert et lithographie

De toutes « Les fromageries de la Sarthe » (voir la VMS n°450), celle de Neuville attire l'attention pour une raison bien particulière : le degré élevé de sa communication.


Neuville, laiterie de Gueuzay

Bien entendu, elle se faisait par le biais des étiquettes collées sur les couvercles des boîtes de camembert où figuraient à la fois la demeure des industriels, le château des Fontenelles, et les installations de l'entreprise situées à quelques encablures de là, au lieu-dit le Gueuzay. Mais la publicité (on disait alors la réclame) se faisait aussi par voie d'affiches dont le concepteur n'était autre que Leonetto Cappiello, Italien d'origine, naturalisé Français en 1930, peintre, illustrateur, caricaturiste et affichiste certainement le plus coté à l'époque. Pour situer son œuvre, il suffit de mentionner le nom de quelques-unes des grandes marques pour lesquelles il travaillait : Cachou Lajaunie, Bouillon Kub, ouate Thermogène, papier à cigarettes Job, Cinzano… (globalement, il aurait composé 2 000 affiches). Se payer la signature d'un tel artiste n'était pas à la portée de tout fromager !


Neuville, Affiche Pasquier-Giraud-Capiello

Cappiello, sur cette lithographie de 160x120 cm, réalisée en 1932 et éditée par la maison Devambez, dépeint moins une paysanne sarthoise qu'une Normande rousse aux yeux bleus, à la coiffe suggérée par la disposition des noms des industriels. Lorsqu'on se réfère au catalogue raisonné de ses affiches (catalogue.cappiello.fr), on ne peut être que déçu de la facture assez quelconque de cette réalisation.

Source : gallica.bnf.fr



André Ligné