La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.  
Jeudi 22 octobre 2020
Sainte Elodie
:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 465
Septembre 2020

Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
9 septembre 2020

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES












:: ANCIENS NUMÉROS



Voir la mosaïque

:: LIENS

:: SUIVEZ NOUS

facebook-VMS



La Vie Mancelle & Sarthoise - Accueil des OUVRAGES
Bandeau lecture
Bandeau Vide

Coronavirus ou Covid-19 ?

Bien que la gravité de la situation sanitaire ne se prête guère à des considérations d´ordre sémantique, je voudrais appeler votre attention sur l´emploi des termes actuellement utilisés : "coronavirus" et "covid-19".

Forgé, comme vous le savez tous, à partir du terme latin "corona", "Coronavirus" signifie "virus en forme de couronne". Quant à "Covid-19", il s´agit de l´abréviation du terme anglais "COrona VIrus Desease 19".(maladie du coronavirus de l´année 2019). Les textes officiels ont utilisé, tout d´abord, le terme de "coronavirus" : décret n°2020-73 du 31 janvier 2020 ("personnes exposées au coronavirus"); n°2020-193 du 4 mars 2020; n°2020-277 du 19 mars; avant d´adopter celui de "covid-19" : décret n°2020-415 du 9 avril ("crise sanitaire née de l´épidémie de covid-19").


© UPI/MaxPPP

Alors, quel terme employer ? "Covid-19" paraît scientifiquement plus explicite, car il évoque, non seulement le virus de façon précise (celui constaté en 2019), mais aussi la maladie communiquée par ce virus (Paul Robert, dans son "Nouveau Petit Robert" définit ainsi le terme "virus" : "substance organique susceptible de transmettre la maladie", ou, plus scientifiquement : "micro-organisme infectieux à structure bien définie, parasite absolu des celles vivantes, possédant un seul type d´acide nucléique, et se reproduisant à partir de son seul matériel génétique").

A l´inverse, "coronavirus" est, de façon plus générale, l´appellation d´un virus (et non celle de la maladie liée à ce virus). On peut parler d´un "malade du coronavirus", mais pas d´un "malade du covid-19", ce qui me paraît constituer un pléonasme (on n´est pas "malade d´une maladie" ; ou, alors, il faudrait dire "malade du Covi-19", en supprimant la référence à "desease")...

Mais ceux qui sont attachés à la langue française préfèrent les expressions créées à partir du latin aux mots anglais, et les termes développés en entier aux abréviations. Imagine-t-on Molière utilisant le terme Covid-19 dans ses pièces de théâtre ? "Coronavirus" rime mieux avec Diafoirus...


©Infovac-France

C´est pourquoi, sous réserve des observations que pourra faire l´Académie française lorsqu´elle se réunira à ce sujet (il est vrai que l´époque n´est guère propice aux rassemblements de nos "immortels" qui restent néanmoins mortels - c´est l´institution qui l´est ou qui prétend l´être), je propose de laisser le terme de "covid-19" aux scientifiques, et d´utiliser celui de "coronavirus", certes plus général, mais très significatif (personne ne vous demandera : mais quel coronavirus, celui de 2019 ou un autre ?). Mais, bien entendu, ne pas dire "il a le coronavirus", mais "il est malade du coronavirus"... On peut être porteur du virus, sans être malade (le terme "porteur sain", qui désigne une personne infectée par le virus, sans présenter de signes cliniques de l´infection, me laisse rêveur)...


©Institut Pasteur

J´exprime ma gratitude à ceux qui auront lu mon texte jusqu´au bout (les autres sont excusés, mais ils ne le sauront pas), et je suggère à toute personne souhaitant réagir à mes propos, de le faire.


Didier Béoutis


Facebook Twitter email    

Copyright © 2020 ACTMR/La Vie Mancelle - 35 B, rue de Degré - 72000 LE MANS
SIRET : 39379650300034 - RNA : W 723000171