La revue reprend du service. N´hésitez pas à découvrir le nouveau numéro. Consultez également les nouveautés du site et la carte des points de vente... Bonnes lectures.  
Mercredi 2 déc. 2020
Sainte Viviane
:: DERNIER NUMÉRO
VMS NUMÉRO 466
Décembre 2020

Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le
19 novembre 2020

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES












:: ANCIENS NUMÉROS



Voir la mosaïque

:: LIENS

:: SUIVEZ NOUS

facebook-VMS



La Vie Mancelle & Sarthoise - Accueil des OUVRAGES

Bandeau Collaborateur

-

DIDIER BÉOUTIS
-
-
Né en 1954 au Mans (72)

Ancien élève de l´E.N.A.
Administrateur civil de l´Etat, chargé de missions au ministère des affaires sociales.

Lecteur de La Vie Mancelle depuis son plus jeune âge, Didier BÉOUTIS y écrit son premier article, en avril 1987, entre dans le comité de rédaction en 2013 et en devient vice-président la même année.

Didier BÉOUTIS en quelques mots :

Chevalier de la Légion d´honneur.

Petit-fils d´André Bouton, historien, et d´Étiennette Bouton, poète. Neveu de Philippe et d´Étienne Bouton.

Historien, passionné par la généalogie, l’histoire de sa province natale, du monde combattant et des compétitions cyclistes. Conférencier.

Auteur de plus de vingt ouvrages traitant des finances locales, de biographies de personnalités du Maine, du monde combattant et du sport cycliste :

Rédacteur de nombreuses notices concernant les anciens élèves et enseignants du collège de l´Oratoire et du lycée Montesquieu.


> Sa vie associative
- Président de l´Académie du Maine depuis novembre 2017
- Président de la Société Littéraire du Maine
- Président de l´Amicale des anciens élèves du Lycée Montesquieu, depuis 2008
- Président d’Art et civilisation du Maine, depuis 2015
- Vice-président de la Société d’Agriculture Sciences et Arts de la Sarthe, depuis 2016
- Délégué général adjoint du Souvenir français de la Sarthe
- Administrateur de l´Association des Auteurs du Maine et du Loir
- Administrateur de l´A.E.R.I.S.
- Administrateur de l’Association des Écrivains combattants
- Secrétaire général de l’association Amicale du cyclisme


DERNIÈRES CONTRIBUTIONS
1870, une guerre pour laquelle la France n´était pas prête : l´Alsace et de la Moselle, Otto von Bismarck, Alphonse Alfred Haëntjens (La Sarthe), le préfet Georges Le Chevalier,
Auteur(s) : Béoutis Didier
Genre/Thème : guerre 1870-1871
(Art. 18694)
Numéro 466
Décembre 2020

Article en
pages12 à 14
(3 pages)
Sarthe, terre de poètes Édouard Ogier d´Ivry, officier de hussards et... Poète : Les habitués des cafés, France, Seize ans
Auteur(s) : Béoutis Didier
Genre/Thème : littérature poésie _ guerre 1870-1871
(Art. 18706)
Numéro 466
Décembre 2020

Article en
page45
(1 page)
Le Bidon de cinq litres à La Ferté-Bernard : Didier Bezannier à La Ferté-Bernard
Auteur(s) : Béoutis Didier
Genre/Thème : société
(Art. 18593)
Numéro 465
Septembre 2020

Article en
pages16 et 17
(2 pages)
L´affaire du drapeau tricolore à Sceaux-sur-Huisne : le préfet Léon-Paul Lagrange de Langre.
Auteur(s) : Béoutis Didier
Genre/Thème : histoire_société
(Art. 18523)
Numéro 464
février 2020

Article en
page43
(1 page)
1319.Naissance au Mans de Jean II le Bon - 26 avril 1319 au château du Gué de Maulny, au sud du Mans, Jeanne de Bourgogne et Philippe de Valois, Étienne Marcel en 1358,
Auteur(s) : Béoutis Didier
Genre/Thème : histoire
(Art. 18343)
Numéro 463
Décembre 2019

Article en
page12
(1 page)
Voir la liste complète (75 réponses)


LISEZ SARTHOIS
17 ouvrages trouvés pour Didier BÉOUTIS :
HISTOIRE DES ÉVÊQUES DU MANS HISTOIRE DES ÉVÊQUES DU MANS
Éd. Siloë [52 €]
Cent un évêques ont occupé le siège épiscopal du Mans depuis saint Julien, premier en date, jusqu´à ce jour ! Certains furent des saints, des philosophes, d´autres des hommes de guerre ou des prélats mondains succédant à d´autres de grande piété... et vice versa. Ils ont traversé et façonné les 17 siècles d´existence du diocèse du Mans qui s´étendait bien au-delà des limites de notre département. Ce livre invite tous les esprits curieux, qu´ils soient croyants ou non, à découvrir la grande histoire de ces hommes de pouvoir mais aussi leurs petites histoires souvent inattendues, insolites, burlesques ou dramatiques...

LA FABULEUSE HISTOIRE DU GRAND PRIX DES NATIONS (1932-2004)... ET DU CHRONO DES NATIONS (DEPUIS 2006) (Préfaces de Jacques Augendre, Serge Laget, Jean-François Quénet et Christian Tessier.) LA FABULEUSE HISTOIRE DU GRAND PRIX DES NATIONS (1932-2004)... ET DU CHRONO DES NATIONS (DEPUIS 2006)
Présenté dans VMS numéro 466 (décembre 2020)
ITF Éd. [Publié en 08/2020, 25 €]
Créé en 1932 sous la forme d´une course contre la montre en individuel, de Versailles à Paris, sur 142 km par les côtes de la vallée de Chevreuse, le « Grand prix des Nations » est rapidement devenu la grande « classique » cycliste de septembre, consacrant les plus grands champions (Magne, Coppi, Koblet, Bobet, Anquetil, Poulidor, Ocaña, Merckx, Hinault, Fignon...). La course dut s´adapter avant de disparaître, en 2004. Le Chrono des Nations, organisé aux Herbiers (Vendée) assure la continuité du Grand prix. Didier Béoutis nous présente une vue d´ensemble des «Nations», avant de détailler chaque édition, avec ses exploits, ses duels célèbres, ses révélations, ses drames et défaillances...

ANDRÉ BOUTON (1890-1979), ÉCONOMISTE, HISTORIEN DU MAINE ANDRÉ BOUTON (1890-1979), ÉCONOMISTE, HISTORIEN DU MAINE
Présenté dans VMS numéro 463 (décembre 2019)
I.T.F. éd [Publié en 2019, 25 €]
André Bouton, historien, auteur de l´Histoire Économique et Sociale du Maine, de l´histoire de La Franc-maçonnerie dans le Maine et de nombreux articles dans La Vie Mancelle fut le président de la SASAS. Mais c´est aussi, à l´âge de douze ans, l´orphelin d´un père tanneur à Fresnay-sur-Sarthe, qui, à force de travail opiniâtre, a réussi à devenir notaire. C´est encore le courageux combattant de la Grande Guerre, l´économiste qui a analysé, dans les années vingt, « la Fin des rentiers », et le militant des années trente en faveur des petits épargnants, des contribuables et de la famille.

LES LANTERNES ROUGES DU TOUR DE FRANCE ... DANS TOUT LEUR ÉCLAT LES LANTERNES ROUGES DU TOUR DE FRANCE ... DANS TOUT LEUR ÉCLAT
Présenté dans VMS numéro 462 (octobre 2019)
ITF Éd. [Publié en 20190615, 23 €]
Préfaces de Jacques Augendre et de Serge Laget. À l´opposé du «maillot jaune» du Tour de France, l´officieuse «lanterne rouge» désigne le coureur classé à la dernière place de l´épreuve. Des coureurs pittoresques -Zaaf, Hoar, Chaussabel- ont, à partir des années 50, popularisé la «lanterne rouge», au point qu´à l´arrière du peloton -à la joie des journalistes et au désespoir des organisateurs- se tient, chaque année, une discrète compétition pour terminer dernier, place médiatisée et plus rémunératrice qu´un rang anonyme. Les duels Matignon-Wilhelm ou Blocher-Hochart sont encore dans les mémoires.
Didier Béoutis nous livre cette première histoire des «lanternes rouges», en dévoilant, depuis 1903, année par année, la lutte pour la dernière place.

ANDRÉ DARRIGADE, LE LANDAIS BONDISSANT ANDRÉ DARRIGADE, LE LANDAIS BONDISSANT
Présenté dans VMS numéro 461 (juin 2019)
ITF éd. [Publié en 2019, 25 €]
Notre ami nous propose une nouvelle biographie d´un champion cycliste des années soixante : André Darrigade.
Écrite à l´occasion du 90e anniversaire du coureur, l´auteur nous rappelle les états de service d´un attaquant, rapide au sprint, champion du monde, vainqueur notamment de Bobet dans un championnat de France et de Coppi dans un Tour de Lombardie. Équipier d´Anquetil, il a remporté 22 étapes du Tour de France, le classement par points à deux reprises, et porté le maillot jaune pendant 19 jours. Retiré à Biarritz, Darrigade demeure le dernier grand sprinter français.

HISTOIRE DES ÉVÊQUES DU MANS (Didier Béoutis, Luc Chanteloup, René Despert, Serge Morin, Alain Moro, Sophie Ravary) HISTOIRE DES ÉVÊQUES DU MANS
Présenté dans VMS numéro 459 (février 2019)
Siloë [Publié en 20181126, 52 €]
Cent un évêques ont occupé le siège épiscopal du Mans depuis saint Julien, premier en date, jusqu´à ce jour !
Certains furent des saints, des philosophes, d´autres des hommes de guerre ou des prélats mondains succédant à d´autres de grande piété... et vice versa. Ils ont traversé et façonné les 17 siècles d´existence du diocèse du Mans qui s´étendait bien au-delà des limites de notre département. Ce livre invite tous les esprits curieux, qu´ils soient croyants ou non, à découvrir la grande histoire de ces hommes de pouvoir mais aussi leurs petites histoires souvent inattendues, insolites, burlesques ou dramatiques...

LES ÉCRIVAINS DANS LA GRANDE GUERRE LES ÉCRIVAINS DANS LA GRANDE GUERRE
Présenté dans VMS numéro 459 (février 2019)
Éd. Glyphe [Publié en 20181121, 20 €]
À l´initiative de Maurice Genevoix, Henry Malherbe, Roland Dorgelès... 80 écrivains rescapés se rassemblent, en juin 1919, pour fonder l´Association des écrivains combattants (AEC). Ils veulent rendre hommage et préserver la mémoire des hommes de lettres morts au champ d´honneur, créer et renforcer les liens entre les survivants. À l´occasion du centenaire de l´Armistice du 11 novembre 1918, cet ouvrage collectif montre la diversité des écrivains qui firent pour la France le sacrifice de leur vie. Ce livre de ferveur se veut un rempart contre l´oubli.

MARCEL QUEHEILLE. LE «DIABLE ROUGE CYCLISTE DU PAYS BASQUE MARCEL QUEHEILLE. LE «DIABLE ROUGE CYCLISTE DU PAYS BASQUE
Présenté dans VMS numéro 458 (décembre 2018)
ITF Éd. [Publié en 20180701, 20 €]
Nouvelle biographie de champion cycliste : le Basque Marcel Queheille. De petit gabarit (1,60 m pour 55 kg), mais débordant d´énergie d´où son surnom de «diable rouge», ce redoutable grimpeur se manifesta notamment dans les étapes pyrénéennes du Tour de France. Reconverti, dans son village, dans la menuiserie-ébénisterie, le pittoresque Queheille, présent régulièrement aux manifestations sportives, coiffé de son béret rouge, a pris rang parmi les champions du sud-ouest, justifiant qu´une biographie lui soit -enfin- consacrée.

LE DUEL ANQUETIL-POULIDOR : HISTOIRE D LE DUEL ANQUETIL-POULIDOR : HISTOIRE D'UNE CONFRONTATION
Présenté dans VMS numéro 457 (septembre 2018)
Mareuil Éd. [19 €]
Pendant dix ans, de 1960 à 1969, Jacques Anquetil, le Normand, et Raymond Poulidor, le Limousin, se sont affrontés dans les compétitions cyclistes, passionnant les foules, divisant souvent la France en deux. Comment Anquetil a perçu que Poulidor allait être son rival n°1 ? Comment l´un et l´autre ont organisé leur rivalité, choisissant leurs équipiers, leurs programmes, les courses dans lesquelles ils se sont affrontés, celles où ils se sont évités, celles où ils ont favorisé la victoire d´un tiers… Comment chacun a réagi à la victoire de l´autre ? Cette confrontation, année après année, mois après mois, parfois jour après jour, nous est détaillée.

ALBERT ÉCHIVARD UN ARTISTE SARTHOIS (1866-1939), PEINTRE SUR VERRE ET HOMME DE LETTRES ALBERT ÉCHIVARD UN ARTISTE SARTHOIS (1866-1939), PEINTRE SUR VERRE ET HOMME DE LETTRES
Présenté dans VMS numéro 448 (novembre 2016)
ITF Éd. [Publié en 2016, 25 €]
Le Manceau Albert Échivard fut, de 1890 à 1939, un remarquable peintre sur verre. On trouve ses vitraux dans de nombreuses églises sarthoises, en France et aux USA. Volontiers provocateur, Échivard écrivait des billets anonymes publiés dans la presse locale et réalisait des vitraux représentants les très laïcs Présidents de la République Fallières et Poincaré en chanoines d´honneur de la cathédrale du Mans... La mort, sur le front de la Somme, en octobre 1914, de son fils Maxime, lui aussi artiste, a marqué une rupture complète dans la vie privée et dans l´œuvre artistique d´Albert.

JULIO JIMÉNEZ, L JULIO JIMÉNEZ, L'HORLOGER D'ÁVILA
Présenté dans VMS numéro 446 (juin 2016)
ITF Éd. [25 €]
Après ses ouvrages sur Le Dissez et Mastrotto, Didier Béoutis publie une troisième biographie d´un champion cycliste des années soixante, en la personne de Julio Jiménez, surnommé l´horloger ce fut son premier métier d´Ávila. Né en 1934, grimpeur de type léger, le Castillan Jiménez succéda à Federico Bahamontes en s´illustrant dans les cols des grandes courses par étapes. Son palmarès est impressionnant : 12 étapes dans les Tours d´Espagne, d´Italie et de France ; vainqueur à trois reprises du Trophée des grimpeurs dans le Tour d´Espagne et aussi dans le Tour de France qu´il termina à la 2e place en 1967...

RAYMOND MASTROTTO (1934-1984), LE TAUREAU DE NAY RAYMOND MASTROTTO (1934-1984), LE TAUREAU DE NAY
Présenté dans VMS numéro 442 (septembre 2015)
ITF Éd. [Publié en 2015, 23 €]
Un an après "André Le Dissez", Didier Béoutis publie une nouvelle biographie d´un champion cycliste, celle de Raymond Mastrotto. À l´époque des Rivière, Anquetil, Poulidor, le Béarnais Raymond Mastrotto, coureur puissant -d´où son sobriquet de taureau-, infatigable attaquant en montagne, réussit à se faire un des plus beaux palmarès du cyclisme français, en remportant notamment la "Route de France" à deux reprises, le "Critérium du Dauphiné Libéré", et l´étape de Pau du Tour de France. Comme Molière est mort sur scène, le pittoresque Mastrotto, populaire par son accent rocailleux et ses expressions du terroir, est décédé sur sa bicyclette à moins de 50 ans, entrant ainsi dans la légende des champions cyclistes.

LUCIEN LÉCUREUX (1880-1918), UN ÉCRIVAIN COMBATTANT LUCIEN LÉCUREUX (1880-1918), UN ÉCRIVAIN COMBATTANT
Présenté dans VMS numéro 441 (juin 2015)
ITF Éd. [Publié en 2015, 23 €]
Quand le Brestois Lucien Lécureux, agrégé de lettres et ancien élève de l´École des Chartes, fut nommé à sa demande professeur au lycée du Mans, en 1911. Passionné par le Moyen Âge, il souhaitait poursuivre dans la Sarthe les découvertes des peintures murales des églises médiévales du Maine. Dispensé de service militaire, il souffre de n´être pas mobilisé en 1914. Il réussit toutefois à se faire admettre dans une unité combattante, mais il est tué, le 4 juin 1918, par des éclats d´obus sur le front de l´Oise. Lucien Lécureux a laissé de nombreux écrits de guerre, en prose et en vers, véritable témoignage d´un écrivain devenu combattant par patriotisme et abnégation.

LE LYCÉE DE GARÇONS DU MANS À L LE LYCÉE DE GARÇONS DU MANS À L'ÉPREUVE DE LA GRANDE GUERRE
Présenté dans VMS numéro 437 (octobre 2014)
ITF Éd. [Publié en 2014, 23 €]
La mobilisation générale d´août 1914 aura aussitôt ses effets sur le lycée de garçons du Mans, paisible établissement de 363 élèves : le départ aux armées de la moitié du corps enseignant, entièrement masculin ; la réquisition de bâtiments et des dortoirs, pour en faire un hôpital auxiliaire. Comment, alors, le lycée pourra faire face à sa mission d´éducation ? On fait appel à des enseignants réfugiés, à ceux de l´Ecole normale d´instituteurs, et même -c´est une première- à des professeurs femmes ! Le lycée participe même, de façon utile, aux œuvres de guerre. On entretient le patriotisme des élèves avec le rappel des morts pour la France, en tout six enseignants et cent-soixante anciens élèves, dont la mémoire sera pérennisée par un monument aux morts, inauguré en novembre 1922.

ANDRÉ LE DISSEZ, LE JOYEUX FACTEUR DES PELOTONS CYCLISTES ANDRÉ LE DISSEZ, LE JOYEUX FACTEUR DES PELOTONS CYCLISTES
Présenté dans VMS numéro 436 (août 2014)
ITF Éd. [Publié en 2014, 20 €]
Né dans le Finistère en 1929, venu très jeune à Paris, André Le Dissez occupe un emploi de facteur tout en pratiquant la compétition cycliste. Après une longue carrière amateur, il devient professionnel au sein de l´équipe Mercier, dirigée par Antonin Magne. Le "joyeux facteur" y sera un équipier précieux pour Louison Bobet, puis Raymond Poulidor, tout en gagnant lui-même des courses (étape de Clermont-Ferrand du Tour de France 1959). Il connaîtra ensuite une brillante reconversion comme distributeur de services de presse, fréquentant le monde littéraire parisien. Une ascension sociale à la force du poignet... et du jarret.

MÉMOIRES D MÉMOIRES D'UN MANCEAU, SOLDAT PENDANT LA GRANDE GUERRE
Présenté dans VMS numéro 435 (juin 2014)
ITF Éd. [25 €]
Le futur historien du Maine André Bouton (1890-1979), alors clerc de notaire, est mobilisé en août 1914. Il ne sera libéré qu´en mars 1919, après avoir connu, en 56 mois, les bureaux d´état-major ; puis, sur sa demande, les unités combattantes des 117e et 404e régiments d´infanterie, sur le front de la Somme ; après deux blessures, hôpitaux et maisons de convalescence ; enfin deux postes de guet, dans l´Orne. Grâce à un journal tenu chaque jour, André Bouton a écrit ses "mémoires de guerre", jusqu´à présent restées inédites. Petit-fils d´André Bouton, Didier Béoutis publie, en l´assortissant d´annotations et d´illustrations, ce récit, témoignage de la guerre vu "d´en-bas", par un soldat à l´œil avisé, parfois critique. L´ouvrage est préfacé par Stéphane Tison, maître de conférences à l´Université du Maine.

LÉON BECK, UN SARTHOIS PROVISEUR DU LYCÉE HENRI IV LÉON BECK, UN SARTHOIS PROVISEUR DU LYCÉE HENRI IV
Présenté dans VMS numéro 432 (décembre 2013)
ITF Éd. [Publié en 2013, 20 €]
Trois mois après son "Paul Marchal", Didier Béoutis publie une deuxième biographie d´un ancien professeur du lycée du Mans, Léon Beck (1875-1939). Fils d´un Mosellan ayant opté pour la France en 1871 et s´étant retrouvé gendarme à La Chartre-sur-le-Loir, le jeune Léon, boursier de l´État, effectue un parcours universitaire brillant : élève de l´École normale supérieure -où il signe la pétition demandant la révision du jugement ayant condamné Dreyfus- ; major de l´agrégation des lettres ; professeur au Mans -où il crée l´Université populaire- ; proviseur du lycée de Metz —où il doit "franciser" un établissement ayant été sous direction allemande pendant 48 ans ; enfin proviseur du lycée parisien Henri IV, auteur d´ouvrages d´art et de littérature. Un beau parcours de promotion sociale comme a su en produire la IIIe République et qui mérite d´être connu des Sarthois !


PARTICIPATION AUX INTERVIEWS RADIO ET TV
Club des Spécialistes : Les monuments aux morts de la guerre de 14 - 18 en Sarthe rendant hommage aux Morts pour la Patrie citant à égalité les hommes de troupe et les officiers en Sarthe. Ou trouver les monuments aux morts datant de la première guerre mondiale ( 1914 - 1918) en Sarthe?
Avec Didier Béoutis
203 - MS_00202
Club des Spécialistes : Les monuments aux morts de la guerre de 1870 constituent les premiers exemples français de monuments rendant hommage aux Morts pour la Patrie citant à égalité les hommes de troupe et les officiers en Sarthe .
Avec Didier Béoutis
202 - MS_00201
Trésors de Sarthe : Le bidon de 5 litres et un record de vitesse pour l´´éternité.

On se croirait presque en Juin, tellement les rédacteurs de la Vie Mancelle et Sarthoise évoquent en ce moment le domaine automobile. Après la légendaire Porsche 917, Francis Landier et ses invités se penchent sur deux nouveaux articles tirés du N°465 qui font la part belle aux performances mécaniques.
"Un record pour l´´éternité" , dans lequel Jacques-Henry Minier revient sur le record de vitesse sur le circuit des 24 heures du Mans, 405km/h, un record toujours inégalé. Et, en compagnie de Didier Béoutis, on se penche sur une compétition automobile où pour le coup il n´´est plus question de record de vitesse, "Le bidon de 5 litres à la Ferté-Bernard".
Avec Francis Landier, Didier Béoutis, Jacques-Henry Minier
189 - MS_00189
Le club des spécialistes : Le secret de Chanoine Briant.
Un trésor resté caché en Sarthe pendant plus de 21 ans ....
Avec Didier Béoutis
185 - MS_00185
Club des spécialistes : L´´hôtel-Dieu fut fondé en 1180 par Henri II Plantagenêt, comte du Maine et roi d´´Angleterre. L´´ordonnance du roi a été faite entre 1180 et 1181, la construction dut s´´étaler jusqu´´en 1207 soit la date de la sentence arbitrale. Sa fondation a été faite en expiation du meurtre de Thomas Becket alors archevêque de Cantorbéry

L´´hôpital reçoit malades, pauvres et pèlerins. Au Mans, le pôle médicinal existe alors déjà : la vieille ville, sur l´´actuelle place Saint-Pierre, alors également pôle ecclésiastique. Les responsables de Coëffort sont des frères et des sœurs laïcs placés sous l´´autorité de l´´évêque.

En 1923, la nouvelle paroisse Sainte-Jeanne-d´´Arc est fondée.
Avec Didier Béoutis
184 - MS_00184
> Voir la liste complète (32 réponses) <

A VOIR AUSSI...

Les autres collaborateurs du magazine :



Facebook Twitter email    

Copyright © 2020 ACTMR/La Vie Mancelle - 35 B, rue de Degré - 72000 LE MANS
SIRET : 39379650300034 - RNA : W 723000171