Découvrez le nouveau bouton « jeunes auteurs » dans le bandeau vertical gauche.          Découvrez le nouveau bouton « jeunes auteurs » dans le bandeau vertical gauche.          
Mardi 27 juillet 2021
Sainte Nathalie

:: PROCHAIN NUMÉRO
VMS NUMÉRO 469
Juin 2021
Chez les marchands de journaux et en librairies à partir du
27 mai 2021

:: RECHERCHE



:: ANCIENS NUMÉROS

:: CHRONIQUES

:: LIENS


:: ESPACE RESERVÉ


:: SUIVEZ NOUS
Bandeau lecture
Bandeau vide



Restauration des vitraux à La Bosse (Sarthe)

Pour parler des vitraux de l'église de La Bosse, il faut situer cette petite commune de la Sarthe composée d'une centaine d'habitants, entre Bonnétable et La Ferté-Bernard.

Après avoir fait exécuter d'importants travaux dans le château de La Bosse, la famille du Mailly, propriétaire, fait restaurer l'église et les vitraux constitués de grisailles décoratives (technique picturale qui désigne une peinture traitée en monochromie pour imiter le bas-relief à l'aide d'une dégradation entre le noir et le blanc de valeurs grises), présentant les écussons armoriés des Loulay et des Mailly (Comte de Mailly époux de Eugénie Henriette de Loulay).

En 1996, un enseignant du Collège Notre-Dame de La Ferté-Bernard, Stéphane Arrondeau que l'on peut qualifier d'historien et créateur de vitrail (a présenté en 1998, une thèse : «La fabrique des vitraux du Carmel du Mans»), crée une association au sein du Collège nommée «Lumière fertoise Club Vitrail».

Il organise un chantier pédagogique avec des élèves de ce Collège, en collaboration avec Claude Nougaro, pour restaurer les vitraux de cette église. Ils doivent assurer toutes les étapes, de la conception jusqu'à la fabrication.

Pourquoi le chanteur Claude Nougaro ? Stéphane Arrondeau souhaitait une collaboration marquante. Fervent admirateur du chanteur Claude Nougaro et connaissant son œuvre picturale, il ose lui demander de dessiner les motifs, ce qu'il accepte. Il crée un arbre de vie qui sera reproduit sur l'un des vitraux, la pose est faite en deux fois, en 2006 et 2010.

Le financement est assuré par la ville de la Ferté-Bernard, la commune de La Bosse, les établissements scolaires et le Conseil Général.

Les lycéens imaginent des créations contemporaines, vitraux bleus ou rouges.
Un thème est respecté pour chacun d'eux : la création du premier homme et de la première femme, côté nord ; les « éléments » côté sud et, pour l'oculus de la façade occidentale, une symbolique du souffle divin.

Mais il reste à réaliser les vitraux des deux baies gothiques et pour cela, Il reste une dernière baie en verre blanc à réaliser, faute de moyens financiers.
Au printemps 2012, Hélène Nougaro, veuve de l'artiste, fait une visite à La Bosse et fait part de son étonnement pour ce vide. Peu de temps après, elle envoie un chèque afin que les participants de ces œuvres puissent les achever.

En juillet 2013, Stéphane Arrondeau réunit une dizaine d'anciens élèves ayant participé à cette expérience, pour terminer ce très beau travail commencé dix sept ans plus tôt.
Ces vitraux sont inaugurés en septembre 2013, à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Si vous avez l'opportunité de vous promener dans ce joli coin de campagne sarthoise, n'hésitez pas à entrer dans cette église pour admirer ces superbes réalisations.

.

Ginette Meunier