Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Jeudi 17 octobre 2019
Saint Baudouin

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 4 octobre 2019

[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 437 / Octobre 2014]Numéro suivant >

"Nous continuons - Camille Delétang"
Collectif avec P. et J. Chesnier
AÉRIS éditeur [15 €]
Après avoir combattu dans des secteurs meurtriers en 1914, le jeune sergent, Camille Delétang, docteur en droit, devient officier d'ordonnance du général Mazel commandant la IVe région militaire du Mans où il se fixe. Il crée ou préside et dirige des associations d'anciens combattants. En 1939, il écrit dans La Province du Maine "Nous continuons". Ses fonctions dans les entreprises Chappée et Garczinsky lui permettent de nombreux déplacements et de s'impliquer totalement dans la Résistance dès 1940.
Nous continuons - Camille Delétang (Collectif avec P. et J. Chesnier)

"Dans les griffes nazies"
Félicie Charles et Suzanne Busson
OREP Éd. [15 €]
Le livre de Félicie Charles (décédée en 1953) paraît grâce au concours de Jean-Noël Levavasseur. Il s'agit de la tragique destinée d'une Résistante déportée à Ravensbrück puis Mauthausen. Ce témoignage sur la déportation, exceptionnel et brutal, est l'un des tout premiers signé par une femme déportée. Il est aussi un cri d'amour à sa patrie, à son mari qui n'est pas revenu d'un autre camp de la mort, et à son fils... Une école du Mans porte le nom de Suzanne Busson.
Dans les griffes nazies (Félicie Charles et Suzanne Busson )

"Hôpital de fortune"
Rica Laurent
Néant (autoédité) [8 €]
À travers ce livre, vous voyagez dans le virtuel avec l'auteur et vous découvrez tout l'univers de son enfance. Ce petit livre fait partie d'une suite de huit autres. Chacun raconte une histoire par ordre chronologique.
Hôpital de fortune (Rica Laurent)

"Canards, coqs et moutons"
Jean-Claude Ragaru
Éd. du Petit Pavé [16 €]
Le sabolien Jean-Claude Ragaru, artiste peintre, agrégé de l'Université est un aéronaute passionné qui a créé à Sablé-sur-Sarthe un musée consacré à l'aérostation baptisé À l'Homme volant. Déjà auteur de deux ouvrages sur le sujet, il nous offre dans ce troisième opus une idée assez précise et juste de ce qui s'est passé entre 1782 et 1785 lors des premiers pas de l'aérostation. Grâce à des articles extraits des revues et gazettes de l'époque (Mercure de France, la Gazette de France et divers autres publications) accompagnés d'un éclairage moderne, nous pouvons imaginer la perception qu'un honnête homme du XVIIIe siècle pouvait avoir des premiers vols, l'homme réalisant le vieux rêve d'Icare, celui de voler dans l'air.
Canards, coqs et moutons (Jean-Claude Ragaru)

"Mon cheval Percheron"
Jean-Léo Dugast
Éd. du Tilleul [16,50 €]
Jean-Léo Dugast, photojournaliste mamertin spécialiste des chevaux de trait, vient de publier "Mon cheval Percheron" avec Évelyne Moinet, institutrice ornaise. Un livre bilingue (Français/Anglais) à destination des enfants.
Mon cheval Percheron (Jean-Léo Dugast)

"De combien d'injustices suis-je coupable ?"
Jean-Michel Lambert
Éd. Cherche Midi [15,50 €]
"Le p'tit juge" de l'affaire Grégory, en poste au Mans, a adopté notre ville où il vient de prendre sa retraite. Du coup, libre de parole, il publie "De combien d'injustices suis-je coupable". Le livre revient, entre autres, sur l'affaire Grégory ou l'auteur évoque "la plus cruelle des injustices : la mémoire salie d'un innocent défunt", avant de dénoncer "la réalité quotidienne de l'institution qui fait la part belle à l'injustice". Un ouvrage courageux et explosif !
De combien d'injustices suis-je coupable ? (Jean-Michel Lambert)

"Renault un bastion manceau"
Daniel Levoyer
ITF Éd.
100 ans d'histoire industrielle et soixante ans d'histoire sociale. 200 illustrations. Préfacé par Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.
Renault un bastion manceau (Daniel Levoyer)

"Le lycée de garçons du Mans à l’épreuve de la Grande guerre"
Didier Béoutis
ITF Éd. [23 €]
La mobilisation générale d'août 1914 aura aussitôt ses effets sur le lycée de garçons du Mans, paisible établissement de 363 élèves : le départ aux armées de la moitié du corps enseignant, entièrement masculin ; la réquisition de bâtiments et des dortoirs, pour en faire un hôpital auxiliaire. Comment, alors, le lycée pourra faire face à sa mission d'éducation ? On fait appel à des enseignants réfugiés, à ceux de l'Ecole normale d'instituteurs, et même -c'est une première- à des professeurs femmes ! Le lycée participe même, de façon utile, aux œuvres de guerre. On entretient le patriotisme des élèves avec le rappel des morts pour la France, en tout six enseignants et cent-soixante anciens élèves, dont la mémoire sera pérennisée par un monument aux morts, inauguré en novembre 1922.
Le lycée de garçons du Mans à l’épreuve de la Grande guerre (Didier Béoutis)

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise