Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Jeudi 17 octobre 2019
Saint Baudouin

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 4 octobre 2019

[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 410 / Avril 2010]Numéro suivant >

"Fallait pas s'approcher de l'hélice"
Alain Loison
Éd. Libra Diffusio [20 €]
Le "Loison" nouveau est arrivé. Il est même paru en fin d'année 2009. Nous sommes donc en retard pour dire que cette nouvelle aventure de l'inspecteur Sourbet sort de l'ordinaire. Elle nous plonge dans un passé qui remonte aux débuts de l'histoire de l'aviation en France. L'impressionnante bibliographie qui a servi à l'auteur pour camper son histoire montre à l'évidence sa propre passion pour la chose. Encore fallait-il y produire un "scénar" qui tienne les courants pour éviter au lecteur de sombrer. Mission accomplie pour le romancier, qui profite de la mise en sommeil artificiel de son héros pour lui donner à résoudre une énigme familiale, du temps des Bollée, Wright et autres Blériot. Ancien Manceau devenu Chartrain, Alain Loison montre que l'on peut écrire de manière a priori facile et superficielle, mais que ses histoires passent la rampe, année après année : c'est une nouvelle fois réussi pour celle-là !
Fallait pas s'approcher de l'hélice (Alain Loison)

"Chroniques de Beaufay"
Jacques Soriau
Éd. Regard sur Beaufay [21 €]
D'après un manuscrit inédit de Julien Jean Moulin et Augustin Bouvier, voici les "Chroniques de Beaufay", ou la vie d'une paroisse du Haut-Maine, de ses origines au XXe siècle. Présenté, annoté et mis à jour par Jacques Soriau, ancien maire et notaire de la ville, le livre de 300 pages, raconte la vie de ce village, de ses origines jusqu'à la Grande Guerre. Une foule d'anecdotes, une liste des lieux habités avec les noms de ceux qui y résidaient en 1791, l'enseignement, les notaires, les curés, les incidents climatiques... Une somme considérable de documents dans lesquels chaque historien, chaque généalogiste concerné par Beaufay pourra puiser des renseignements sur bon nombre de familles ou de faits divers pouvant illustrer leurs recherches. Des illustrations et un cahier couleur agrémentent cet ouvrage très dense.
Chroniques de Beaufay (Jacques Soriau)

"La nouvelle vie d'Anna"
Pauline Sarelot-Le Floc'h
Éd. Bénévent [14 €]
Saluons l'arrivée sur le département, de même que dans le paysage littéraire, d'une jeune romancière qui ne débute pas dans l'écriture, bien qu'il s'agisse ici de sa première publication. L'auteur a beau se défendre en affirmant que son roman est destiné à un public d'adolescents, plutôt féminin, force est de constater que l'histoire, parce qu'elle est construite par une tête qui semble bien sur ses épaules, embarquera quiconque se donne la peine de débuter la lecture. Anna est une enfant surdouée que ses parents accompagnent dans un lycée privé pour la suite de sa scolarité. Passée la grille verte du parc, elle découvre le château qui va l'héberger durant les trois prochaines années. Dans le règlement, chacun son territoire, chacun son responsable : c'est l'aile ouest qui est réservée aux Seconde, comme c'est Jérôme qui encadre les élèves de ce niveau. Malgré un système très peu banal de l'enseignement qui plairait à beaucoup, que cachent cet établissement suréquipé et cette organisation qui surprotège ?
La nouvelle vie d'Anna (Pauline Sarelot-Le Floc'h)

"Expériences de la douleur"
David Le Breton
Éd. Métailié [22 €]
S'il publia son premier roman, remarquablement "noir", en 2007 et auprès du même éditeur, n'oublions pas que David Le Breton, Manceau expatrié à Strasbourg, après des études réalisées aussi chez nous, est avant tout un scientifique. Professeur de sociologie dans cette université alsacienne, il revient avec ce nouveau livre dans ce qui demeure sa préoccupation : l'Humain. Avec tout ce que cela comporte d'incompréhensions, davantage jugées par la société comme des travers comportementaux que comme propriétés intrinsèques de l'Homme. Il n'est qu'à relire la bibliographie déjà importante de l'auteur pour mesurer combien ses recherches nous sont destinées : "La chair à vif", "Anthropologie de la douleur", "Tatouages, piercings et autres marques corporelles", "La peau et la trace". Avec "Expériences de la douleur", nous poursuivons son cheminement, entre destruction et renaissance.
Expériences de la douleur (David Le Breton)

"Les tôles fatales"
Blandine Borence
Éd. Alzieu [15 €]
L'auteur avertit : "Ecrire un roman n'est pas de tout repos, mais écrire un policier, c'est encore pire!". Manquerait plus que ce soit facile, déjà que celui-là est court ! Court, mais réussi, à ce qu'il en reste après quelques temps de repos. Tous les ingrédients du polar à la française sont réunis, jusqu'à la souffrance, jusqu'à l'homosexualité, jusqu'à l'ambiance noire, dans une ville qui ne sert que de prétexte à planter l'action. On a parfois, comme ça, des clins d'œil à faire en passant ! Pour le reste, Blandine n'est pas une inconnue. Récemment promue secrétaire de l'association littéraire des Auteurs du Maine et du Loir, elle veille désormais à l'organisation des manifestations, de leur promotion, à travers le département, au moins. Conteuse et romancière dans d'autres registres, elle avoue aussi qu'elle recommencera dans le genre, malgré la difficulté. Qu'elle reçoive nos sincères encouragements.
Les tôles fatales (Blandine Borence)

"Coulaines, regards croisés"
Roger Crétois et André Ligné
Éd. Alan Sutton [23 €]
Est-il besoin de présenter ce tandem, constitué le temps d'un livre à quatre mains, pour les besoins d'une cause qui, bien entendu, leur est chère. Ancien instituteur à Coulaines, Roger Crétois est habituellement notre compère dans la rédaction d'articles pour La Vie Mancelle & Sarthoise. Pour ce livre, il a réuni une impressionnante collection de documents anciens. Docteur en Histoire, André Ligné est le collaborateur plus assidu de notre confrère Maine Découverte, pour lequel il écrit de nombreux articles érudits. Auteur de nombreux livres sur le département, il avait depuis longtemps l'idée de mettre en valeur le patrimoine iconographique que les photographes du siècle dernier nous ont laissé. Mais il fallait une idée commune ! Voici donc leurs regards croisés sur une des grandes villes périurbaines du Mans, dont l'histoire remonte à l'époque romaine. Les auteurs ont examiné pour nous ce qu'il en reste.
Coulaines, regards croisés (Roger Crétois et André Ligné)

"L'esprit du compas"
René Verstraete et Lionel Royer
Éd. Cheminements [80 €]
Voici, comme elles savent régulièrement en réaliser, un beau livre consacré par les éditions Cheminements à des auteurs passionnés... de compas. On qualifie René Verstraete de chercheur, arpentant les bric-à-brac et les brocantes, en France et à l'étranger. Lionel Royer est le collectionneur de plus d'un millier de ces instruments en une déclinaison qui semble infinie. Les deux circinusophiles se sont associés pour réunir un livre référence sans équivalent connu. Tantôt proches du stylet, de la pointe à graver, tantôt arqués pour le tonnelier, les compas fascinent littéralement, transportés que nous sommes par l'éventail de l'imagination humaine à l'égard d'un objet pourtant des plus simples. Le travail photographique est lui aussi remarquable et la disposition des compas dans quelques pages relève de la danse géométrique d'une pure poésie. Un joyau, dont on ne se lasse pas de tourner et de tourner encore les pages.
L'esprit du compas (René Verstraete et Lionel Royer)

"Atlas de la flore sauvage du département de la Sarthe"
Gérard Hunault et Jacques Moret
Éd. Biotope [66 €]
Avec cet ouvrage de poids, supporté par la Région et le Département, vous aurez devant vous la bible qui n'est éditée qu'une fois par siècle. Plus de 600 pages sont nécessaires pour circonscrire, de façon quasi exhaustive, la flore sarthoise. Partenaire incontournable, le Conseil général de la Sarthe a très tôt compris l'enjeu d'une telle entreprise, autant le dire, titanesque. Le président du Luart rappelle aussi le carrefour géophysique que représente la Sarthe. Ainsi, nos propres réflexions deviennent-elles par la suite plus naturelles, une fois exposée l'occupation du territoire par les brassages successifs des hommes qui passèrent. Une présentation physique du département illustre à propos la richesse de ce qu'on va y découvrir, avant de rappeler quelles furent les grandes figures de la botanique. Alors, peuvent s'ouvrir les pages du répertoire, dont la fameuse "tulipa sylvestris" occupe encore un rang, jusqu'à la prochaine édition ?
Atlas de la flore sauvage du département de la Sarthe (Gérard Hunault et Jacques Moret)

"A l'ombre du figuier"
Jean-Luc Chamoux
Éd. Bénévent [18,90 €]
L'auteur est professeur d'histoire-géographie dans un établissement par chez nous. De lui, nous savons peu de choses. En revanche, nous en saurons davantage à la lecture de son ouvrage qui sort de l'ordinaire. Tant il est difficile de le décrire et donc de le cataloguer, ce que beaucoup d'auteurs détestent justement. Ici, c'est réussi. Imaginez une sorte de documentaire-fiction comme il s'en diffuse depuis quelques années sur nos chaînes de télévision. Mêlant réalité à d'autres scènes, jouées par des acteurs. Jean-Luc Chamoux réussit seul cet exploit. Ajoutons qu'il écrit bien, peut-être même trop : son style garde l'empreinte lyrique des traductions de l'Iliade ! Pas surprenant lorsqu'on sait qu'il situe son œuvre au temps des guerres puniques. Ce qui l'est davantage, c'est l'ensemble ! Petit conseil de lecture : commencer par la fin où se trouve justement un précieux rappel calendaire.
A l'ombre du figuier (Jean-Luc Chamoux)

"Le Petit Futé, city guide 2010"
Le Petit Futé [7 €]
Comme il évoque en bonne intelligence l'existence de notre revue dans ses pages, c'est avec plaisir que nous lui renvoyons l'ascenseur ! Sous-titré "Escapades dans la Sarthe" le Petit Futé 2010 recense pour nous "les bons plans et les meilleures adresses pour consommer et sortir 365 jours par an". Pour 7 euros le catalogue, vous aurez l'opinion de ceux qui ont fait leur shopping avant vous, avec le risque inhérent au manque d'objectivité ou à la différence de point de vue de ce genre d'aventure !
Le Petit Futé, city guide 2010

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise