Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Jeudi 17 octobre 2019
Saint Baudouin

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 4 octobre 2019

[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 396 / Décembre 2007 - Janvier 2008]Numéro suivant >

"Le Lycée Sainte-Croix"
Thierry Dehayes
Éd. Alan Sutton [19,90 €]
Thierry Dehayes enseigne le français et le latin à Sainte-Croix. Après "Pique La Lune", il nous retrace aujourd'hui l'histoire des "trois Sainte-Croix" et le parcours de ce glorieux lycée, depuis sa fondation en 1836 (bien que comptabilisée officiellement en 1850) par Basile Moreau récemment béatifié, jusqu'à nos jours. Son ouvrage, abondamment illustré, solidement documenté et comme toujours impeccablement écrit, nous livre tout de l'institution chère à ses anciens, qui vit passer en effet nombre de figures connues, jusqu'à notre actuel Premier Ministre.

"Pour mon Pays... jusqu'en Enfer"
"Les Sarthois du Train de la Mort"
Éric Goisedieu
Éd. A.E.R.I.S. [15 €]
suivi de "Les Sarthois du Train de la Mort". Après "La Prison des Archives, au Mans", Éric Goisedieu, fils de notre collaborateur et ami Claude Goisedieu, produit son second ouvrage. Comme le suggère astucieusement la couverture, il s'articule en deux volets. Dans "Pour mon Pays... jusqu'en Enfer", l'auteur décline à la première personne l'émouvant témoignage de Marceau Sablé, déporté résistant manceau encore en vie, et l'horreur des camps : faim, froid, maladies, travail forcé et mauvais traitements. Dans "Les Sarthois du Train de la Mort", Éric Goisedieu ajoute son travail de passionné d'Histoire, passe à la loupe et sans concessions le moindre détail chronologique des faits qui marquent les passagers du train du 26 juin 1944 vers les camps, dans lequel se trouvent 52 Sarthois dont Marceau Sablé.
En vente chez Doucet, Thuard et chez l'auteur : Éric Goisedieu, 1 rue Laplace 72100 Le Mans

"Le fusil et le pinceau - Souvenirs du Poilu René Prud'homme - 124e R.I"
André Ligné
Éd. Alan Sutton [22 €]
On ne présente plus André Ligné, docteur en histoire, retraité de l'enseignement et auteur de nombreux ouvrages. Ce dernier, pour lequel il a l'humilité de dire qu'il n'assure que présentation et annotations, représente pourtant un véritable travail. Par miracle, André Ligné a sauvé d'une destruction certaine les carnets de campagne de René Prud'homme, ce Poilu breton du 124e R.I, qu'agrémentent ses croquis et dessins d'artiste. Compilé au Journal des marches et opérations de l'Armée, ce récit illustré de photographies réalisées par un soldat du 117e R.I, nous plonge dans le véritable enfer de la Première Guerre Mondiale. A l'évocation des combats, des conditions d'hygiène et du manque de ravitaillement, du climat et des marches interminables avant de monter en ligne, comment un petit bonhomme de 20 ans, pesant plus ou moins 50 kg, a-t-il pu passer à travers toutes ces épreuves, survivre à ses blessures et supporter les brimades des officiers qui l'envoyaient au casse-pipe ? Il y a du Céline là-dedans : l'ouvrage est poignant.
Le fusil et le pinceau - Souvenirs
du Poilu René Prud'homme - 124<sup>e</sup>
R.I (André Ligné)

"Chroniques du Lude 1900-1920"
Jacques Bellanger
Éd. Alan Sutton [20 €]
Après la sortie de "Le Lude et son canton" paru aux mêmes éditions et "A la recherche du Lude ancien", Jacques Bellanger produit ce nouveau livre, fruit d'une collecte riche et méticuleusement rangée de documents et de photographies. Il apporte un éclairage supplémentaire à toutes celles et ceux dont les aïeux ludois ont vécu le début du XXe siècle et l'ont pris en pleine face. Mal remise, comme tout le pays, de sa défaite française de 1870 contre la Prusse, la ville profite tout de même des années de la "Belle époque". Sous la tutelle de son châtelain et maire, Le Lude assiste à l'avènement de l'éclairage public et vit des moments de gloire grâce à sa musique municipale. Mais l'écho des trois coups résonne au loin comme le canon, prémices de la boucherie sanglante qui va une nouvelle fois décimer la population d'hommes et transformer les femmes en veuves. Une intéressante dissection jusqu'à l'armistice et à l'érection du monument aux morts, pour n'oublier jamais.

"Libertalia, Les Enfants d'Éden"
Loïc Le Borgne
Éd. Mango [9 €]
Tome 3. A 12 ans, Marine Magellan, fille du pirate de l'espace le capitaine Orca, prend la tête de l'équipage à bord de l'Épaulard. Sur cette route semée d'embûches, réussiront-ils à atteindre Libertalia, la porte du Monde bleu dont la fillette est une des clés ? Authentique Breton, comme son nom l'indique, Loïc Le Borgne passe le plus clair de son temps à la rédaction du Maine Libre de La Ferté-Bernard. Depuis quelques tomes, il se distingue par une écriture de romans de science-fiction à destination des pré-adolescents en quête d'histoires fantastiques. Avec "Libertalia", il termine la Trilogie des Enfants d'Éden, elle même partie d'un cycle de neuf volumes au total. Signalons au passage que Luc Besson a embarqué dans son catalogue d'édition Intervista une précédente histoire de notre auteur. Intitulée "Je suis ta nuit", elle pourrait par la suite donner lieu à un long métrage produit par le cinéaste qui ne laisse rien au hasard !

"Dans les pas de Guillaume le Conquérant" "
Patrice Grégoire
Éd. du Petit Pavé [14 €]
"Puissants Cénomans illustres par votre loyauté glorieuse sous les armes. La ville du Mans, enragée comme une chienne... ". Ainsi s'exprimait, pour désigner les Manceaux, selon qu'ils combattaient avec ou contre lui, le plus célèbre des conquérants. Cet infatigable guerrier conquiert une fois l'Angleterre et la conserve ; il investit plusieurs fois le Maine, et le perd tout autant... Patrice Grégoire, dans cet ouvrage, nous propose de découvrir cette aventure normande à l'époque où le comté du Maine constituait un enjeu d'importance, dans un conflit où s'affrontaient Angevins et Normands. Aventure qui amena les chevaliers manceaux à combattre aux côtés de Guillaume le Conquérant, à Hastings...

"Le Général Coutard, enfant de la Sarthe (1769-1852)"
Isabelle de Goyon
Alpes Mancelles Éd. [23 €]
Louis Coutard naît à Ballon, où il va passer bien des années, et étudie au Collège de l'Oratoire, au Mans, futur Lycée Montesquieu. Il sert sous Louis XVI, les régimes révolutionnaires, le Consulat, l'Empire, Louis XVIII et Charles X ! L'apothéose de sa carrière, il la connaît à Paris, avec la charge de Gouverneur de la 1ère Région militaire. Il sera aussi député de la Sarthe. Un personnage à découvrir !
Le Général Coutard, enfant de
la Sarthe (1769-1852) (Isabelle de Goyon)

"Jardin de simples"
Francine Caron
Donner à voir [6,50 €]
"Étrange sensation que de décortiquer vie végétale, égrener une plante qui s'offre en boule, tourner entre les doigts -grain qui fait la farine-, de malaxer ce riz. On vit la création fondamentale : la paume se souvient de... si longtemps". Hymne plein d'humour à notre mère Nature, aux plantes et aux bêtes qui la peuplent. Une vie profuse et secrète qui nous est révélée par Francine, poète talentueux et original. 48 pages, papier recyclé. En librairie.

"Le Restaurant Génissel des Hunaudières"
Éd. Ouest-France [15 €]
Maurice Génissel, succédant à son père à la fin des années 60, a tenu le "Restaurant des Hunaudières" jusqu'en 2003. Devenu très à la mode au point que s'y déroule, à partir de 1966, le fameux "banquet des vainqueurs" (ou Jacky Ickx s'arrangeait pour s'inviter... même quand il ne gagnait pas !), situé à raz la piste, l'ancienne fermette de 1923 s'est transformée au fil du temps. Cela valait bien ce joli petit ouvrage fourmillant d'anecdotes recueillies par Christophe A. Gaascht, illustré par Benoît Deliège. Le livre se termine par un texte extrêmement émouvant de Thierry Coulibaly, auteur lui-même de "Passion 24 Heures du Mans".
Librairie Thuard. info@benoitdeliege.be

"Les blessures de l'âme" "
Éric Viot
Inconnu
Éric Viot est animé d'une passion pour ces hommes qui se sont battus dans des conditions impensables pendant les quatre années maudites, de 1914 à 1918. Au point d'avoir recensé dans son livre précédent (2004) les "Soldats Manceaux pendant la Grande Guerre", un remarquable travail d'historien. Cette fois c'est avec un roman, solidement étayé sur des faits authentiques, qu'il nous permet d'approcher de la vie et de la mort de nos ancêtres les "poilus". Certains chapitres sont émouvants.
Librairies Doucet, Thuard ou contacter l'auteur au 02-43-24-98-44.

"Le Mans, le tramway" "
Dominique Amouroux, photographies de Pierre Mesnage, Alain Szczuczynski et Didier Bordes
Inconnu [20 €]
Le 17 novembre 2007, le tramway du Mans est entré en service. La ville est enfin réunie par un lien digne du XXIe s. Trois années de travaux ont été nécessaires. Une aventure technologique et humaine retranscrite dans un livre-souvenir qui vient de paraître, fruit du travail de Dominique Amouroux pour le texte et de trois photographes : Pierre Mesnage, Alain Szczuczynski et Didier Bordes. Avec la participation de Gilles Moussé, graphisme de S. et J. Jupin. 144 pages.

"24 Heures du Mans 2007"
Jean-Marc Teissèdre et Christian Moity
Inconnu
Il est arrivé ! L'Ouvrage officiel des 24 Heures du Mans 2007, "l'Annuel" de Jean-Marc Teissèdre et Christian Moity est paru avec ses 250 pages et ses 800 photos. Un monument à la gloire d'une édition mémorable, marquée par le duel Audi-Peugeot. Un cadeau de noël à vrombir de plaisir !

"Mystérieuses grossesses dans un petit village de la Sarthe" "
Jean-Yves Revault
Éd. du Petit Pavé [10 €]
A priori, cet auteur angevin qui vit en Vendée, est intelligent et sensé, au point d'avoir fondé sa méthode d'une "thérapie par l'écriture". Plus malin, il sort simultanément la même version pour un village d'Anjou. Manière de ratisser large ? Sans doute. Car l'histoire qu'il nous conte à la manière d'un polar de série noire, sans aucun mort cependant, sort de partout et de nulle part. Elle surprend par son apparente légèreté où la Sarthe, dans celui-ci, servirait de décor à la farce. Vraie ou imaginée, cette fable dans laquelle Science, Religion et République mêlent leur théorie autour du dénouement, invite au sourire lorsqu'une Juva 4 personnifiée apporte une ambiance de bande dessinée. Plaisant !

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise