Le numéro 461 (juin 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/461
 
Mardi 23 juillet 2019
Sainte Brigitte

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 461
Juin 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 8 juillet 2019

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]


Anciens numéros

Vers le numéro 459 VMS NUMÉRO 460 / Avril 2019Vers le numéro 461

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/460
- Maurice Loutreuil, peintre rebelle
- Le monde à l'envers
- Les Chappe, une famille formidable
- La sucrerie de Mamers
- Une Sarthoise méconnue :
Anne Thoinette Champion, Madame Diderot
- La Butte du Vieux Mans à Moncé-en-Belin
- Dossier spécial : le lycée Funay-Hélène Boucher
L'école des métiers depuis 1940

- Les pierres funéraires dans le Haut-Maine
- Céline Robert, l'art du chapeau
- Le monument funéraire de Louise Bourdin, maîtresse de pension au Mans
- Retour en images...
- Sarthe, terre de poètes :
Laurent Ropa, poète maltais et constantinois
- Lisez sarthois


En couverture :
Lycée Funay apprentissage du métier de géomètre dans les années 80
(Photo lycée Funay-Hélène Boucher)
Numéro disponible
N°460
AVRIL 2019



L'aperçu d'une sélection de pages de ce numéro
n'est pas disponible.

Par Daniel Levoyer
Humeur printanière
'actualité chargée, parfois, d'un air difficilement respirable, n'a pas empêché le PRINTEMPS d'occuper la place qui lui revient de droit périodiquement. C'est bon pour le moral chantait naguère La Compagnie Créole. À l'occasion d'un anniversaire, n'est-il pas plus souriant d'afficher... tant de printemps... pour ne pas avoir à accuser un nombre d'années plus ou moins acceptées ? Depuis la nuit des temps, cette étape saisonnière a été déclinée sur tous les tons et sous toutes les formes.

Vers 1478, Botticelli a peint Le Printemps qui traite avec grâce un thème mythologique et symbolique. En 1715, Vivaldi, dans Les Quatre Saisons, a fait exploser les bourgeons et chanter les oiseaux aux sons mélodieux des violons. Stravinski, en 1913, a couronné son Sacre. En pleine période printanière, Sacha Guitry, séducteur au-delà du raisonnable, a épousé Yvonne Printemps le 10 avril 1919 (Femme, je vous adore comme on adore une édition originale… avec ses fautes). S'adressait-il à celle-ci car quatre autres lui ont succédé ? Jacques Brel, en 1958, a interprété Au printemps, au printemps, et mon cœur et ton cœur sont repeints au vin blanc... pour une fleur, un sourire, un serment, pour l'ombre d'un regard... Dans les années 1970, Michel Fugain et son Big Bazar ont joyeusement mis en scène le renouveau printanier qui, toujours, restera une source d'inspiration.

Rien à ajouter, si ce n'est que ce florilège permet de rappeler que La Vie Mancelle & Sarthoise fêtera en hiver, le 3 décembre prochain, ses 60 printemps de parution, ce qui ne semble pas incompatible.

Daniel LEVOYER
Président - Directeur de publication



Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise