Dimanche 7 juin 2020

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 464
février 2020

Chez les marchands de journaux et en librairies depuis le 25 janvier 2020

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES











:: ANCIENS NUMÉROS



Voir la mosaïque

:: SUIVEZ NOUS


facebook-VMS



Anciens numéros

Vers le numéro 457 VMS NUMÉRO 458 / DÉCEMBRE 2018 Vers le numéro 459

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/458
- Popeye, Oscar, Lariflette : les bandes dessinées des quotidiens sarthois d´après-guerre
- Victor Roussel, un notaire victime de son clerc
- Les chapiteaux de l´église du Pré :
l´art roman dans toute sa plénitude
- Le rhododendron centenaire
- L´écrivain Léon Bloy en Sarthe :
entre guerre et amour paternel
- Retour en images...
- Bertrand du Guesclin à Pontvallain
- Place de la Croix-d´Or,
de François Charlot à Jacques Maury
- De l´hôtel d´Oigny à l´esplanade
du Bicentenaire
- Dossier spécial : le quartier Libération - Saint-Lazare
Le square Lafayette et le monument aux Morts ; L´usine des Tabacs ; Une église de quartier remarquablement décorée ; La maladrerie Saint-Lazare ; La Foire aux Oignons
- Les chocolats Bellanger, une réputation bien méritée
- Les Morlettes-les-Melons,
une commune "libre" qui ne se prend pas au sérieux
- Gérard Laillier, photographe Nature
- L´année 1904 au Mans, dans l´objectif d´un photographe
- Sarthe, terre de poètes :
Christine Berge, un cœur mélancolique qui bat la chamade
- Lisez sarthois


En couverture :
Braderie et foire aux oignons 2018,
avenue de la Libération
(Photo Jean-Pierre Guyard)
Numéro disponible
N°458
DÉCEMBRE 2018




Par Pierre Gallienne
« Ça va ?... »

our saluer leur semblable, les Japonais courbent l´échine, les Esquimaux se frottent mutuellement le nez, tandis que dans d´autres contrées, on s´embrasse sur la bouche...

Chez nous, au Grand Siècle, les mousquetaires balayaient le sol avec les plumes de leur chapeau, et les hauts-de-forme prirent la suite en se soulevant à une hauteur proportionnelle à l´importance du personnage salué. Le Front Popu a levé le poing, et puis d´autres ont levé le bras avec toutes les conséquences qui en ont résulté. C´est alors que les Anglo-Saxons ont imposé le shake-hand, cette habitude de serrer la dextre de son interlocuteur en toute occasion, et avec, comme pour le coup de chapeau, un degré de vigueur reflétant le respect, la soumission, la compassion ou l´indifférence... Car la façon d´effleurer ou de broyer des phalanges révèle toujours le caractère, l´humeur du jour, les préoccupations, ou le degré social de celui qui l´exécute.

On peut donc trouver, entre autres : la poignée de main virile, dominatrice et parfois vengeresse qui vous écrase les métacarpes ; celle, molle et imprégnée de transpiration, de celui qui vient quémander, se trouve dans la peine ou n´a pas la conscience tranquille ; celle, affairée et condescendante du supérieur à son subordonné ; celle de l´homme politique, contraint, surtout en période électorale, de serrer un tel nombre de mains que ses doigts martyrisés menacent de se mettre en grève...

Notons que la nouvelle génération semble peu à peu ringardiser la poignée de main, les jeunes se saluent ou se congratulent maintenant par une vigoureuse claque sur la paume de la main à la manière des sportifs... (à éviter toutefois de saluer de la sorte votre belle-mère ou votre supérieur hiérarchique).

Et que dire de la sempiternelle question qui accompagne toujours la rencontre de deux paumes de mains, ce fameux ÇA VA ?... Question qui devrait être évitée, celui qui la formule s´exposant à un long et indigeste résumé de l´état de santé de son interlocuteur... Mais non ! Elle est devenue tellement banale que celui à qui elle est destinée y prête bien peu d´attention... À part, bien entendu, le malade cloué sur son lit d´hôpital et qui se voit en prime gratifié de quelques oranges.

Alors ? Ça va la V.M.S. ?

La Vie Mancelle & Sarthoise se porte bien, merci... À bientôt soixante printemps, elle va son petit bonhomme de chemin, et son bilan de santé lui donne encore de nombreuses années d´existence.

PODCAST(S) AUDIO et VIDEO CONCERNANT CE NUMÉRO
128 - Magazine n° 458
  Carrefour du Maine : Bertrand du Guesclin à Pontvallain & Dossier spécial : le quartier Libération - Saint-Lazare
Avec Francis Landier, Philippe Landais, Jean-Pierre Guyard
128 - VMS_458a
129 - Magazine n° 458
  Carrefour du Maine : Le photographe Gérard Lallier & L´année 1904 au Mans, dans l´objectif d´un photographe
Avec Jean-Pierre Guyard, Francis Landier, Jean-Pierre Epinal
129 - VMS_458b
136 - Magazine n° 458
  Présentation de la Vie Mancelle et Sarthoise, de l´ACTMR, présentation du numéro 458
Avec Jean-Pierre Guyard
136 - VMS_458c




Facebook Twitter email    

Copyright © 2020 ACTMR/La Vie Mancelle - 35, rue de Degré - 72000 LE MANS
SIRET : 39379650300034 - RNA : W 723000171