Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Jeudi 17 octobre 2019
Saint Baudouin

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 4 octobre 2019

[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 407 / Octobre 2009]Numéro suivant >

"Ballon, histoire au XVIIIe siècle"
Michel Terral
Éd. Du Petit Pavé
Médecin généraliste en activité, Michel Terral habite Ballon depuis bientôt trente ans. Passionné de l'histoire de cette petite ville, il en reprend des épisodes marquants, depuis le début jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Point de départ de son œuvre, l'incendie de 1705 a amené l'auteur à fouiller dans les archives judiciaires, diocésaines ainsi que dans celles des notaires où il a découvert un passé riche en événements sur sa commune à l'époque. Le voici restitué, qui débute avec une présentation de la ville, énumère ses malheurs ou calamités, explore les grandes familles de ce bourg de tisserands, revit la Révolution et se termine avec l'incontournable famille Coutard. Une monographie sérieuse, préfacée par notre collègue et amie Isabelle de Goyon, dont on connaît l'intérêt pour le village, chef-lieu de canton. Un texte aéré qui donne envie de lire de l'Histoire, quand ce n'est pas toujours le cas !
Ballon, histoire au XVIIIe siècle (Michel Terral)

"Jean-Jacques"
Pierre Makyo, Bruno Rocco et Frédéric Richaud
Éd. Delcourt [14,95 €]
Nouvelle impulsion de notre Sarthois de Courdemanche, Pierre Makyo qui reste très productif en matière de scénario, capable qu'il est de pouvoir mener de front, nous le savons désormais, plusieurs histoires dans des genres complètement opposés. Parmi eux, il lui arrive de réaliser des "one shot", une histoire en un seul volume et qui, contrairement à ce que l'on appelle en bande dessinée un cycle, n'aura pas de suite. "Jean-Jacques" est donc un "one shot" écrit, scénarisé et dessiné à trois mains. A partir du roman éponyme de Frédéric Richaud, publié en 2008 chez Grasset, Makyo déroule sa propre vision de l'histoire des deux frères Chapelet, passionnés de Rousseau dont ils étudient les livres. Leur quête idolâtre les conduit à toutes sortes de situations tragico-burlesques qui tiennent de la farce, genre Molière, dessinée par un Bruno Rocco en pleine forme. La dynamique des traits nous emporte au fil des pages dans un tourbillon de folie que les compères entretiennent à merveille ! Un régal, ponctué en filigrane d'une relation discrète mêlant un autre admirateur de Rousseau, jeune, à une religieuse. Épris l'un de l'autre, il faudra faire un choix, mais c'est une autre histoire...
Jean-Jacques (Pierre Makyo, Bruno Rocco et Frédéric Richaud)

"Les histoires de Bretagne"
Paul Vallin
Éd. Amalthée [15 €]
Ce recueil de nouvelles est le pendant de celui que nous avons abordé précédemment, intitulé "Les histoires du Maine". Comme lui, il rassemble une trentaine de scènes de cette province. "Comme le coquillage qui résonne encore du bruit de la mer, les récits vibrent de la mémoire des anciens, colportés depuis la nuit des temps par les conteurs de veillées. Invitation au rêve, et retour à la philosophie de la nature, pour rencontrer les fantômes qui sommeillent dans l'inconscient de chacun d'entre nous. L'adorable Paul Vallin propose ses histoires de veillées et fait partager aux hommes leurs aventures, leurs fêtes et leurs drames. Ancien colonel des troupes de marines, l'auteur achève son recueil, en guise de clin d'œil, sur le combat de Saint-Marcel, en 1944. Ce nouveau Vallin nous offre une nouvelle occasion d'aller à la rencontre de l'Homme et de cette humanité dont l'idée ne devrait pas nous lâcher une seconde.
Les histoires de Bretagne (Paul Vallin)

"Inversion – tome 1"
Pierre Makyo et Jerry
Éd. Dupuis [13,50 €]
Le jour, Jehn Zalko est écrivain. Il vit à Lille et aime Lola, sa charmante voisine de palier, avec laquelle il entretien quelques rapports, sans qu'ils vivent ensemble. Une nuit, après avoir lutté contre les insomnies qui le taraudent fréquemment, il bascule dans un autre monde, à la Makyo. Un monde pour le moins surprenant, dans lequel on le reconnaît et on le craint. À son réveil, sa vie a basculé. Entre-temps, un autre Jehn supposé a pris sa place et semble avoir commencé à détruire sa vie. Avec ce premier tome d'une nouvelle série, Pierre Makyo repart dans une histoire qui n'est pas sans rappeler la "Balade au bout du monde". Histoire de cauchemars, de mondes parallèles dans lesquels le héros et le lecteur se perdent comme au cours d'une soirée où tout bascule, y compris la mémoire. Interrogations, par exemple, sur l'impression d'avoir déjà vécu des séquences qui se présenteraient à nouveau, incapacité à se souvenir, qui sommes-nous dans le sommeil, qui avons nous été dans une autre vie ? Il faudra patiemment attendre les autres volumes pour que l'auteur réponde aux questions de Jehn !
Inversion – tome 1 (Pierre Makyo et Jerry)

"Élucubrations à lire en vacances"
Daniel Ferrand
ITF Éd. [15 €]
Auteur de deux ouvrages de poésie "Je vous parle d'amour" et "Heures sentimentales", le Manceau Daniel Ferrand vient de produire "Élucubrations à lire en vacances". Si vous aimez l'humour et les jeux de mots, si vous aimez passer du sérieux aux sornettes, de la blague à la réflexion, ce bouquin devrait vous plaire. C'est un fatras d'idées, un entremêlement de plaisanteries, d'humour et de propos sérieux, qui n'ont pour ordre que l'alphabet qui, après tout, en vaut bien un autre. Le lecteur ignore le sujet abordé au paragraphe suivant, à la page suivante, et ce suspens participe à l'intérêt de sa lecture... note l'auteur dans sa préface.
Élucubrations à lire en vacances (Daniel Ferrand)

"A force d'oubli"
Sabrina Lehoux
Éd. Édilivre [17 €]
Connaissez-vous Edilivre ? Un éditeur pas cher puisqu'il propose de mettre votre ouvrage gratuitement sur le marché, dans la mesure où il est sélectionné par son comité de lecture ! L'affaire se corse si l'auteur lui commande une couverture personnalisée et, surtout, s'il sollicite de ce philanthrope un service de relecture et de correction. Car oui, on a ses limites aux bonnes œuvres : en guise de droits d'auteur, vous ne toucherez d'ailleurs que 10% du prix des ventes ! Toujours tenté d'écrire ? Sabrina Lehoux, oui ! Mais autant dire qu'avec de pareilles conditions, elle a bien du mérite... D'autant qu'il s'agit de son second roman et qu'on ne voudrait plus qu'elle écrive qu'on ne s'y prendrait pas autrement ! Et là, ce serait tout de même se passer d'un jeune auteur qui a des idées. Certes, elles restent à canaliser, le style à parfaire et de multiples relectures à envisager pour lui épargner les coups de griffe. Mais son intrigue tient la route et ses personnages, un peu trop "féminins", sont humains. Lorsque Sabrina, 28 ans, aura encore grandi et traversé les obstacles qu'on lui tend, nul doute qu'elle deviendra une romancière reconnue. Elle aussi, nous la suivrons !
A force d'oubli (Sabrina Lehoux)

"Un piège terroriste"
Paulette B. Maggiolo
Éd. du Panthéon [20 €]
Avec ce troisième ouvrage en un an, Paulette B. Maggiolo, Sarthoise d'origine, s'asseoit de façon définitive à la table des romanciers. Le scénario nous entraîne au cœur du système des écoles militaires pour enfants "perdus" de parents riches qui n'ont pas le temps de s'occuper d'eux. L'auteur glisse habilement un intérêt supplémentaire, qui n'est pas sans rappeler l'Histoire, en inscrivant le déroulé jusqu'au 9 septembre 2001. A 83 ans, après un long parcours universitaire et des titres prestigieux, ce docteur américain en Lettres modernes nous livre la richesse de ses réflexions. Il y a donc pour l'auteur, depuis sa petite ville de Woodstock, Virginia, USA, une certaine urgence qui conduit sans doute à une traduction moins précise de sa part que pour les précédents volumes. Néanmoins, le piège terroriste dans lequel elle nous emporte fonctionne parfaitement. Du coup, à la lumière de l'actualité, on s'interroge forcément sur la direction du Monde, pour autant que certains le fassent encore...

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise