Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Mardi 17 sept. 2019
Saint Renaud

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 13 septembre 2019

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 405 / Spécial Été 2009]Numéro suivant >

"Ce monde en train"

(Éd La part commune) - Pierre Vinclair
Pierre Vinclair est ce brillant auteur, quand il n'enseigne pas la philosophie au Lycée Malraux d'Allonnes, qui a fait paraître "L'armée des chenilles", en 2007 chez Gallimard, rien de moins. Contacté au téléphone, il nous a livré son plaisir de sortir ce plus léger ouvrage chez un petit éditeur, en manière de repos. Voici donc une plaisante transition entre deux vigoureux romans, encore qu'il faille, comme la première fois, s'accrocher parfois solidement aux wagons ! Au cours des 120 pages du recueil, nous accompagnons Pierre Vinclair dans ses pérégrinations en effet passées, mais dont les rêveries et les réflexions parfois acerbes nous renvoient comme un miroir, une image peu flatteuse de nos travers. Et, comme nous en avons tous, on imagine aisément qu'avec un oeil aussi exercé que le sien, l'auteur a dû prendre du bon temps. Ce temps, couramment perdu, mais qu'il s'est ingénié à traduire de manière positive, au moins pour lui ! Et c'est avec plaisir que nous suivrons son prochain roman, chez Gallimard, annoncé pour l'automne 2009. 10 €.
Ce monde en train

"Apprentissage de l'anonymat"

(Éd Michel Champendal) - Cédric Dessaint
Nous ne pouvons pas connaître cet auteur, âgé d'une trentaine d'années, parce qu'il n'est pas écrivain et qu'il est né en Picardie. Aujourd'hui, vivant dans l'Orne, il travaille au Mans dans une agence de communication mais surtout, publie son premier roman. Cédric Dessaint s'appuie sur sa propre expérience à Paris, dans la distribution du divertissement, pour nous livrer son jugement à propos du showbiz. L'ouvrage se présente en trois parties, chapitrées, au cours desquelles nous cheminons au gré des états d'âme du narrateur, fils unique d'un ménage anonyme de province. Nous suivons cet homme solitaire, désabusé malgré sa jeunesse, dont nous ne connaîtrons pas le prénom, revendiquer sa "moyennitude". Son intéressante théorie dérive lorsqu'il enlève une chanteuse, aux fins d'expérimenter sur elle une désintoxication du vedettariat. De gris, le roman devient noir, bascule dans le drame, puis prend de la hauteur pour conclure, à la Voltaire, qu'il faut cultiver notre jardin. Ponctué de réflexions, d'ironie et d'humour noir, bourré d'allusions, ce premier tome mature nécessite une lecture attentive. 18 €.
Apprentissage de l'anonymat

"Parcours de femmes au Mans"

(Éd Apogée) - Colette Cosnier
"Pour compenser une histoire officielle volontiers machiste, Colette Cosnier nous entraîne dans une visite du Mans côté femmes. Ce n'est pas un dictionnaire des femmes célèbres ou une histoire des femmes de la Sarthe, c'est une invitation à une promenade au Mans sur les pas de celles qui y ont vécu … Des saintes femmes, des filles de joie, des femmes de bien, des filles de rien, des femmes de lettres, des dames d'œuvres, des femmes de pierre, des sarthoises de naissance, d'adoption ou de passage..." Telle figure la présentation de l'éditeur, en quatrième de couverture. En effet, l'auteur décline une manière vraiment plaisante de (re)visiter les rues du centre du Mans en racontant ce qui, grâce à ces présences féminines, les a marquées de façon plus ou moins dramatique. Nul doute que ce livre plaira à Henri Boillot, guide fameux qui nous monterait secrètement ces balades que ce ne serait pas étonnant. 17 €.
Parcours de femmes au Mans

"Mémoire dessinée du Mans, Aquarelles de Louis Moullin"

(Éd Riveneuve) - Denise Delouche et Carole Hirardot
Soucieux d'une meilleure cohérence, les musées du Mans ont décidé de réunir le fonds "Louis Moullin" séparé jusqu'ici entre la médiathèque Louis Aragon du Mans et le musée de la Reine Bérengère. Restaurées, elles participent aujourd'hui à l'élaboration de ce beau livre dans lequel le public peut (re)découvrir le vieux Mans au XIXe siècle, mais aussi faire connaissance avec l'artiste, né et mort à Nogent-le-Rotrou. Aquarelles douces montrant des bords de Sarthe emmurés de pierres, des séchoirs et des maisons de bois. Il nous montre les métiers artisanaux, des portes, des escaliers, des tourelles, des façades, des fenêtres, disparus ou qu'on ne voit plus. Certaines de ses magnifiques œuvres laisseraient presque à penser qu'il s'agit de photographies. On replonge dans le monde de Hugo ou de Balzac, sans s'étonner de l'envoûtement sur ces cinéastes à la recherche de décors naturels. L'ouvrage, réalisé par les éditions Riveneuve, a trouvé en celles de l'Étangsort un relais efficace pour une distribution auprès de nos librairies locales. 30 €.
Mémoire dessinée du Mans, Aquarelles de Louis Moullin

"Dictionnaire des communes de la Sarthe, tome 2, tome 3"

(Auto édité) - Guy Hervé
Le premier tome édité au printemps 2008 appelait forcément ses cadets que voici, parus en toute fin d'année dernière, mais dont nous n'avions pu jusqu'à présent nous faire l'écho. Le deuxième volume de ce que l'auteur rappelle comme étant le rassemblement pour la première fois des 375 communes de la Sarthe, répertorie celles de Fyé à Ruillé-sur-Loir. Il ne s'appesantit donc pas sur leur histoire, encore que certaines anecdotes ponctuent quelques pages. Le troisième et dernier tome reprend la liste depuis Sablé-sur-Sarthe jusqu'à... Yvré-le-Pôlin, du nom des seigneurs propriétaires au Moyen Age. 16 €.

"L'histoire de Mamers"

(Auto édité) - Guy Hervé
L'actualité de Guy Hervé tourne cette fois autour de son canton marollais, dont il retraça l'histoire au début de ses travaux. Devenu éditeur, l'auteur maintient sa patte et donne à sa collection une identité désormais reconnaissable. Même format pour chacun des livres, maquettage identique avec une multitude de couleurs vives en quatrième de couverture et un équilibre entre textes et photos. Pour l'histoire de Mamers, il varie cependant en ce qu'une couverture supplémentaire embellit la production. Au passage, Guy Hervé se débarrasse d'une "gamelle" embarrassante pour lui. N'étant pas historien, il ne décline pour la sous-préfecture du nord Sarthe que quelques-uns des épisodes marquants de la cité. Qu'on se le dise, il ne s'agit nullement d'une histoire exhaustive, juste d'une balade où l'auteur nous conte le 115e Régiment d'Infanterie, la fameuse histoire Caillaux et l'inondation de 1904. Plus tard dans l'année, nous verrons Sablé, puis Château-du-Loir. 16 €.
L'histoire de Mamers

"Le canton de Nocé"

(Éd Alan Sutton) - Simone Frétard et Jacques Plat
Possédant beaucoup d'aïeux dans cette partie de l'Orne où elle-même naquit, Simone Frétard apprécie particulièrement cette région. Au cours des années, elle accumula énormément de documents photographiques particulièrement rares, dont des cartes postales anciennes, qu'elle nous fait partager. Les 230 vues proposées nous décrivent les 12 communes du canton de Nocé accompagnées, comme toujours dans "Mémoire en Images", de commentaires brefs et précis. L'ouvrage permet de revivre les siècles passés, à travers leurs bourgs et leurs activités commerciales ou artisanales, le patrimoine bâti, les fêtes... la visite d'Alexandre Millerand ancien Président de la République et sénateur de l'Orne... ainsi que la centenaire de Nocé, née en 1906. 19,90 €.
Le canton de Nocé

"Le cœur en béquille"

(Éd Thélès) - Mathilde Noé
Il s'agit du second ouvrage de l'auteur, qualifiée d'écorchée vive au travers de la présentation qu'en fait son éditeur pour ce tome. Pourtant, à sa lecture, l'évidente sensibilité de Mathilde Noé n'affiche pas ce "travers". Si le père Pintaboeuf découvre un peu tard qu'il n'a pas les enfants qu'il croyait, c'est aussi le prétexte à une peinture de toute une société. Que l'auteur soit sarthoise n'en fait pas une romancière de terroir et son sujet n'est pas là. Visiblement soucieuse de tout un monde qui fout le camp, elle prête ses états d'âme au vieux monsieur et déroule devant nous des situations qu'en effet la vie moderne exacerberait si l'on n'y prenait garde. Des romans comme "Le coeur en béquille" nous rappellent sans nostalgie excessive, que les choses simples et maîtrisées garantissent un respect des valeurs et de l'amour que nous perdons, mais dont Mathilde Noé, au moins, ne manque pas. Nous la suivrons !
13 €.
Le cœur en béquille

"La Lituanie au quotidien"

(Éd. L'Harmattant) - Jean Bigot
L'auteur fut, au début des années 80, président du MSB, le temps pour les basketeurs manceaux d'empocher un titre de champion de France. S'ensuivit, au titre de la coupe d'Europe, un déplacement en Lituanie (alors intégrée à l'URSS) au cours duquel se produisit un étrange incident que nous laisserons découvrir au lecteur. La passion de Jean Bigot pour sa "terre balte" était née. Dix ans plus tard, la Lituanie fut le premier pays à secouer le joug soviétique, et Jean Bigot l'un des premiers Français à s'y rendre pour assister à la renaissance de son pays d'adoption. Une quarantaine de séjours plus tard, il nous livre son témoignage en un petit ouvrage de 137 pages bourré d'anecdotes insolites, de portraits émouvants, de moments vécus intensément entre enthousiasme et paradoxe. Et l'on retrouve, curieusement, cette liberté lituanienne dans le style adopté par Jean Bigot. Passionnant.
La Lituanie au quotidien

"Mes balades au Mans"

(Éd I.T.F.) - Henri Boillot
On ne présente plus Henri Boillot, dont le parcours complet en matière d'écriture montre une adaptation permanente aux envies du public, tout en respectant les siennes. Dans ce fascicule de 80 pages, le guide conférencier déroule pour ceux qui veulent le suivre, des idées de balades à réaliser seul ou en famille, à pied, en vélo ou en rollers, à travers plusieurs quartiers du Mans. Qui connaît la réputation d'homme curieux d'Henri peut transmettre la certitude qu'il a collecté pour nous des anecdotes ou rencontré des personnages atypiques qu'on aurait pu ne jamais croiser. Agrémenté des photos de son frère Clément et du travail de deux complices, l'ouvrage truffé de textes croquants deviendra vite un compagnon, à prêter éventuellement, mais à récupérer très vite ! 9,90 €.
Mes balades au Mans

"1001 noms du Maine et Loire"
Jean-Pierre Delaperrelle
Le Courrier de l'Ouest [3,50 €]
Sur la lancée de ce que notre rédacteur en chef et ami, Jean-Pierre Delaperrelle, avait produit pour la Sarthe, en collaboration avec Le Maine Libre, voici une sélection du Courrier de l'Ouest en version Maine-et-Loire. Outre l'origine des noms disséminés dans une population anonyme, nous rencontrons des personnalités plus importantes. Des écrivains comme Hervé Bazin côtoient des hommes politiques comme Anatole Manceau ou bien le comique Chevalier. De nombreux dessins à caractère humoristique agrémentent ce grand format qui se feuillette comme un livre que l'on gardera, avant de se fermer sur une invitation à la découverte généalogique, matière même de ce travail. A noter la préface de Raymond Maudet, ancien rédacteur en chef du Maine Libre au Mans.
1001 noms du Maine et Loire (Jean-Pierre Delaperrelle)

"Louis-Jérôme Gohier, l'homme qui a dit non à Bonaparte"
Jacques Gohier et Patrick Rose
Éd Cheminements [30 €]
On ne présente plus Jacques Gohier, président de nombreuses associations prestigieuses, qui débuta sa carrière dans l'enseignement, avant de devenir conseiller principal d'éducation, puis un écrivain aux multiples facettes. Dans un livre à quatre mains, réalisé avec Patrick Rose, il nous présente Louis Jérôme Gohier, parfait homonyme d'un royaume de France en mutation et nous trace son caractère, sa mentalité et nous révèle la culture, "caractéristiques du XVIIIe siècle". Fils d'un notaire qui ne s'engage pas dans la voie parentale, il devient avocat, écrit une pièce de théâtre remarquée, pour embrasser définitivement le devant de la scène politique. Son ascension régulière paraît logique, irrésistible. A l'origine de la chute de Louis XVI, ce républicain convaincu connaît ensuite, comme Bonaparte, une traversée du désert qui le préserve de la purge révolutionnaire à laquelle n'a pas échappé Robespierre. Le livre d'un personnage étonnant au cours d'une période tumultueuse.
Louis-Jérôme Gohier, l'homme qui a dit non à Bonaparte (Jacques Gohier et Patrick Rose)

"Les 72 au départ"

(Éd. Le Mans Racing) - Michel Bonté
Un livre dédié aux performances des pilotes sarthois sur la piste mancelle. Quel que soit son âge, le lecteur va trouver dans cet ouvrage à l'italienne de quoi satisfaire sa curiosité, sa passion pour les 24 Heures du Mans. Une quantité de photos impressionnante, des textes documentés, précis, un tableau récapitulatif complet font de "Les 72 au départ" un cadeau particulièrement sympa à offrir ou à s'offrir ! L'auteur n'hésite pas à remonter aux Bollée et à leurs pilotes, puis Fournier, Hémery... et même les sans-grade dès les premières 24 Heures du Mans en 1923 jusqu'à nos jours. La seule question qui se pose pour le lecteur : où Michel Bonté et son ami Jean-Michel Blin ont-ils bien pu trouver renseignements et illustrations ? Chapeau ! 30 €.
Les 72 au départ

"Sport & Prototypes. Ferrari au Mans. 1969-1999"

(Éd Le Mans Racing) - François Hurel
"Après son Ferrari au Mans. 1961-1967", François Hurel récidive avec "Sport & Prototypes. Ferrari au Mans. 1969-1999". Là encore une multitude de photos de qualité, beaucoup de texte, des fiches, des descriptions des bolides sans négliger les hommes, performances et classements... un ensemble plus que complet ! Un ouvrage à déguster, apte à satisfaire mordus et autres amateurs moins pointilleux. Un petit regret : bien peu de Porsche et de Matra avec les rouges... François Hurel, un auteur qui veut nous faire apprécier la course type Le Mans, avec des bolides esthétiques, pas encore devenus des panneaux publicitaires à roulettes. Poursuivez ! 39,90 €.
Sport & Prototypes. Ferrari au Mans. 1969-1999

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise