Le numéro 462 (octobre 2019) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/462
 
Lundi 18 nov. 2019
Sainte Aude

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 462
Octobre 2019

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 4 octobre 2019

[Accès REDACTION VMS]

< Numéro précédent

[VMS NUMÉRO 397 / Février - Mars 2008]Numéro suivant >

"Les belles légendes normandes"
Marie-Thérèse Thorin
Éd. Bénévent [13,50 €]
Marie-Thérèse Thorin est une Mancelle d'origine qui a accompli toute sa carrière professionnelle aux M.M.A. A la retraite, elle s'est rapprochée, à Caen, d'une partie de sa famille et a découvert l'histoire de sa nouvelle province. L'auteure s'est ensuite penchée sur le phénomène des légendes qu'elle évoque dans un avant-propos, pour nous livrer quelques-unes des histoires normandes qui l'entourent. Au passage, cette dame qui maîtrise l'écriture se fait illustratrice. Désormais membre de la Société des Écrivains Normands, de l'Association Arts et Lettres en Pays d'Auge et de l'Association Sarthoise des Amis de Ronsard, chère à Henri Boillot, Marie-Thérèse Thorin intitule son ouvrage "belles légendes", en précisant que certaines peuvent pourtant contenir "de belles histoires dont l'issue a conduit à la tragédie". Il succède à un recueil de poèmes, "Voix et silences", paru en 2000.

"Mes deux Allemagnes"
Jean Pinon
Éd. du Petit Pavé [25 €]
Après l'évocation des deux dernières guerres par des ouvrages mentionnés dans notre dernier numéro, le hasard, certainement, nous amène à parler de celui de Jean Pinon qui, à 83 ans, nous raconte son service du travail obligatoire (S.T.O) à Francfort. Contrairement aux déportés, ce Sabolien qui, dans un carnet, croquait à la plume caricatures et scènes de sa vie allemande, n'a pas connu la même horreur. Ouvrier dans l'usine Dunlop, exposé aux bombardements, il reconnaît qu'il n'était pas prisonnier,même si la ville délimitait son périmètre de "liberté". Parce qu'il se sentait enfin prêt à tout dire, qu'il a toujours œuvré pour le rapprochement des deux peuples et que sa ville fête le 40e anniversaire du jumelage avec Bückeburg, Jean Pinon produit cet éclairage intéressant, traduit simultanément en allemand sur la même page.

"La guerre du sel"
Suzanne Sens
Éd. Cheminements [15 €]
Nous sommes dans le Bas-Maine, à la veille de la Révolution. La gabelle impose depuis longtemps aux petites gens de la province, la surtaxe d'un sel indispensable que les Bretons, par exemple, paient très peu cher. Fils d'un tisserand résigné et d'une prudente paysanne, elle-même bâtarde d'un marquis volage, Julien se met en tête de passer les lignes de douane. A 18 ans, il cherche autant son identité qu'à faire les choses en grand, avec ses restes de sang bleu. Suzanne Sens nous adresse son 23e roman à destination tant des adultes que des ados. Née en Mayenne, elle a exercé le métier d'institutrice à Laval. Aujourd'hui en retraite, elle peut se consacrer à ses deux passions : l'écriture et la musique. Elle a reçu de nombreux prix notamment celui de l'Académie du Maine dont elle est membre.

"Le fer-blanc, l'orfèvrerie du pauvre"
Josette et Hubert Goubard
Éd. Cheminements [50 €]
Avant la guerre, qui manifestait la moindre curiosité pour le fer-blanc que le progrès vouait au rebut et à l'abandon ? Ces objets, qui ont partagé le quotidien de nos grands-parents et témoignent mieux que d'autres d'une époque et de ses pratiques, sont le reflet d'une société pauvre mais inventive. Ce livre nous présente plus de 1 000 pièces qui ne manqueront pas d'aiguiser notre curiosité, car ils sont autant de témoins de la vie quotidienne de nos aïeux. Josette et Hubert Goubard sont brocanteurs dans la petite ville de Bazouges-sur-le-Loir. Patients et passionnés, ils ont amassé cette remarquable collection qui regroupe, dit-on, plus de 3 000 pièces, dont certaines exotiques, preuve que le fer-blanc (mélange d'acier et d'étain) n'a pas de frontières. Un très gros et très beau livre, richement illustré et chapitré par destination des objets. Un vrai régal pour les souvenirs enfouis !

"Mort en sursis"
Jean-Louis Détroyat
Éd. Publibook [10 €]
Lorsque, comme dans l'exercice de la nouvelle littéraire, on se fixe une contrainte d'espace, il ne faut pas perdre de temps. Dans le roman policier, il est très rare de ne pas atteindre 150 pages. Mais avec seulement 90 pages, cela devient une performance ! Deux morts suspectes dès le début du volume, une histoire d'amour impossible, un homme bien loin de l'image idyllique du prince charmant qu'il se donne, une femme prête à tout pour découvrir la vérité… Tous les éléments d'un bon bouquin sont là. Prenant comme décor le monde des comédiens, plein de faux-semblants et où les apparences sont souvent trompeuses, Jean-Louis Détroyat nous offre un livre original et court, qui, avec le parti d'étudier la psychologie complexe de ses personnages, fait mouche tout de même.

"Il y a un siècle, l'automobile"
Thierry Coulibaly
Éd. Ouest-France [25 €]
Avec deux livres par an sur le sujet, Thierry Coulibaly est forcément un passionné d'automobiles. Il aime les observer, les tester (puisqu'il a cette chance), les comprendre pour les maîtriser. Il s'intéresse ici à leur histoire qu'il a remontée jusqu'en 1770 et aux hommes qui l'ont gravée plus tard dans le macadam. Initié très tôt à la compétition par son ami Jean-Claude Andruet, il côtoie un milieu qui ne cesse de le faire rêver et de l'enthousiasmer. Préface de Jean-Claude Andruet, avant-propos de Jacky Ickx, iconographie de Ronan Dantec, vétérinaire de formation, ancien directeur de radio à la tête d'ExpoNantes, une société spécialisée dans la création et la diffusion d'expositions. Les illustrations rassemblées dans cet ouvrage ont été choisies parmi les plus étonnantes de sa collection de photos amateurs anciennes et de presse populaire illustrée. Du même auteur : "Passion... 24 Heures du Mans".

"Conlie, les oubliés de l'armée de Bretagne"
Jean Sibenaler
Éd. Cheminements [18 €]
Originaire du Nord de la France, ancien enseignant à l'université d'Angers, Jean Sibenaler est un homme très occupé, avec pas moins de trois ouvrages qui seront sortis de sa part en 2007. Passionné d'histoire, il retrace là l'aventure du contingent venu des cinq départements bretons pendant le siège de la capitale par les Prussiens en 1870. Parmi les armées qui furent constituées en province pour délivrer Paris, celle-ci, dite "de Bretagne", fut créée et volontairement confinée dans un camp situé à Conlie, au nord du Mans. C'est l'histoire surprenante de cette armée, victime de l'affrontement entre Léon Gambetta, ministre de la Guerre, et Émile de Kératry, député de Brest à la tête de ces troupes, volontairement dépourvue d'armes et oubliée là, qui est relatée. Cet ouvrage d'histoire se lit comme un roman.

"Carel et Fouché, l'usine qui ne voulait pas disparaître"

(ITF Imprimeurs) James Labbé
Né au Mans en 1945, amoureux du pa trimoine local et rural, James Labbé est un ancien de chez Carel et Fouché. Il était donc bien placé pour nous rapporter ce livre qui retrace l'histoire de la célèbre usine Sarthoise, ainsi que celle de la famille qui la dirigea, de ses origines à sa fermeture en 1987. Arrière-petite- fille de Jules Carel, Antoinette Fresney signe la préface et salue le travail fouillé de l'ouvrage qui reflète l'authenticité de la vie de l'entreprise mancelle. Enrichi d'une importante documentation technique qui ravira les spécialistes, ce livre comble en tout cas un manque pour les anciens qui n'avaient aucune trace de leur passé. Retiré à Beaufay, James Labbé avait co-écrit en 2003 avec Jacques Soriau, ancien maire et notaire de la commune, un très bon document concernant le patrimoine local et ses vieilles demeures. 25 €

Copyright © 2019 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise