Les fêtes arrivent ! Offrez-vous ou offrez un abonnement à La Vie Mancelle & Sarthoise. Pour en savoir plus, consultez la rubrique "Ventes".
 
Mardi 18 déc. 2018
Saint Gatien

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 458
Décembre 2018

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 10 décembre 2018

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]


Anciens numéros

Vers le numéro 450 VMS NUMÉRO 451 / Juin 2017Vers le numéro 452

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/451
- Le critérium cycliste professionnel de Brette-les-Pins
sept éditions entre 1967 et 1976
- Au Rocher de Cancale
- Au revoir Gilbert Couturier
- Un quartier oublié : Pain Perdu
- Les ecclésiastiques et l'usage de la bicyclette en 1907
- Ambroise Gentil, enseignant et naturaliste manceau
- Le Mans - Paderborn, une très longue histoire
- La peupleraie de Pontvallain
- Quand Sablé rimait avec chicorée
- Retour en images...
50e chapitre de la Confrérie des Chevaliers des rillettes sarthoises ; 25e anniversaire de la manifestation internationale d'art contemporain Puls'Art Le Mans ; Le Tour Auto 2017 de passage en Sarthe
- Dossier spécial :
L'épopée D.B. aux 24 Heures du Mans et ailleurs

- Pierre Salinger, un Américain à La Chartre
- La pêche en Sarthe
Ressources, loisirs et activités
- Mains d'Art : sur les pas d'Hélène Bertaux
- Variations autour de l'agapanthe de nos jardins
- Sarthe, terre de poètes : Joël Sadeler
- Lisez sarthois


En couverture :
Coach HBR 5, 1959 moteur Panhard
(Photo Daniel Levoyer)
Camion publicitaire Latil
pour la chicorée Williot
Numéro disponible
N°451
JUIN 2017





Aperçu de 15 pages du n°451 (48 pages). Pour voir le sommaire détaillé, cliquez-ici.

Par Daniel Levoyer
Dans le "camp retranché" du circuit
es 24 Heures du Mans donnent à la ville le prétexte d'accueillir une foule bigarrée issue des cinq continents, parfois vociférante mais toujours bon enfant. Le samedi, avant de libérer les bolides impeccablement alignés, tels une armée au garde-à-vous, les drapeaux sont alors présentés et les hymnes joués devant une marée humaine chaleureuse, cosmopolite et courtoise. Quand les spectateurs entendent l'annonce de "leur" nation, un silence respectueux règne, suivi de clameurs enthousiastes. Rien de guerrier dans cette attitude et pas de sifflets réprobateurs. Il est vrai que le cadre n'est pas celui d'un stade de football !

Et pourtant, une lutte sans merci va bientôt s'engager, opposant des forces inégales faites d'armadas aux moyens considérables, d'écuries plus modestes, voire de quelques "privés" aux armes plus ou moins affutées. Rien n'est joué d'avance dans cette course d'endurance. Les plus en vue peuvent subir des revers inattendus car des aléas multiples nécessitent parfois de lever le pied. La compétition est alors neutralisée et les pilotes sont tenus de respecter l'ordre établi par les états-majors. La trêve passagère permet de souffler un peu sans compromettre une possible victoire.

Que les meilleurs gagnent grâce à la logistique et aux soins vigilants apportés aux mécaniques et pilotes ! Une fois nettoyé, le champ de bataille manceau se muera en liesse populaire couronnant la marque victorieuse et ses troupes, toutes confondues. Alors, les hymnes nationaux des différents acteurs de cette joute sportive se feront entendre de nouveau.

Si seulement, il en était ainsi de tous les combats entre les nations !

Daniel LEVOYER
Président - Directeur de publication



Copyright © 2018 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise