Le numéro 456 (juin 2018) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. Dossier spécial sur les frères Rodriguez aux 24 Heures du Mans. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/456
 
Dimanche 24 juin 2018
Saint Jean-Baptiste

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 456
Juin 2018

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 16 juin 2018

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]


Anciens numéros

Vers le numéro 434 VMS NUMÉRO 435 / Juin 2014Vers le numéro 436

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/435
- Le Théâtre des Mûriers
- Le dentiste des maisons closes
- Les écoles de musique en Sarthe
- De la place des Halles à la place de la République
(suite des numéros 421, 422, 423, 425, 428 et 430)
- Dossier spécial : Renault et la 4 CV
- Les 4 CV aux 24 Heures du Mans
- La Parade des Pilotes, vingt ans déjà !
- Les comtes de Tessé (suite)
- Sarcophages mérovingiens en Sarthe
- Lisez sarthois
- Sortir en Sarthe
- Murmures
- Retour en images...
Les 25 "balais" du carnaval de la Sorcière à Arnage ; la nouvelle place des Jacobins au Mans et le retour des cloches de la cathédrale Saint-Julien
- Sarthe, terre de poètes : gares, trains et cheminots


En couverture :
La 4 CV n°47 avec, de droite à gauche,
Jean Savin, M. Ferréol et Pierre Piffault.
En médaillon, l'horlogerie Hardyau à l'angle de la rue des Minimes.
Numéro disponible
N°435
JUIN 2014





L'aperçu d'une sélection de pages de ce numéro
n'est pas disponible.

Par Daniel Levoyer
En marge de la 82e édition des 24 Heures du Mans
ien ne sert de courir, il faut partir à point ! Jacky Ickx l’a brillamment démontré en 1969, traversant la piste en "père tranquille" et décrochant la victoire 24 heures plus tard. C’était au temps où Bruxelles bruxellait, aurait-il pu claironner, façon Brel.

Vingt ans auparavant et jusqu’en 1954, Le Mans "ronflait" sur le circuit, bercé par le son des 4 CV Renault. Plus tard, parmi les coureurs les plus expérimentés, Belges eux aussi, Olivier Gendebien, Paul Frère, pas plus que Jacky Ickx, n’ont jamais piloté l’un des petits bolides au losange. Malgré leur talent, ils n’auraient sans doute pas remporté la victoire. A cette époque de la reprise de la course, en 1949, où toutes les audaces étaient permises et le règlement à des années-lumière de celui d’aujourd’hui, engager un "moustique", contre vents et marées et sans l’aval de la Régie Nationale des Usines Renault, relevait du défi le plus courageux.

Le premier à l’avoir fait, s’appelait Camille Hardy, le bien nommé. D’autres lui ont emboîté le pas avec des résultats plus ou moins probants. Certains se sont classés honorablement, propulsant la marque et le modèle au tout premier rang des voitures de "monsieur tout le monde". Pour preuve, 1 105 547 "4 CV" sont sorties des chaînes de Billancourt. Dans l’attente d’un éventuel retour en course de Renault, vous saurez tout, ou presque, sur la naissance de cette étonnante petite voiture, très recherchée de nos jours.

Daniel LEVOYER
Président - Directeur de la publication

RECHERCHE 435
LE SOMMAIRE A LA LOUPE
55 réponse(s) trouvée(s) pour le numéro 435
> Décès de Bruno Pouliquen le 23 avril à l'âge de 89 ans. Affilié à la famille Bollée, il avait été directeur de La Mancelle de Fonderie à Arnage ; il donna toute son énergie à la tête de la Compagnie Dramatique du Feu Follet.
Auteur(s): VMS rédaction
Genre/Thème: Nécrologie

(Art. 14193)
Brève en
page 2c
(1 page)
> Voir toutes les réponses <



Copyright © 2018 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise