Le numéro 457 (septembre 2018) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. Dossier spécial sur la fin de la Grande-Guerre en Sarthe. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/457
 
Jeudi 15 nov. 2018
Saint Albert

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 457
Septembre 2018

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 11 novembre 2018

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]


Anciens numéros

Vers le numéro 429 VMS NUMÉRO 430 / Septembre 2013Vers le numéro 431

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/430
- La table du château de la Blanchardière
à Sargé-lès-Le Mans
- Orobanche en Perche sarthois
- Une révélation à la trompette : Lucienne Renaudin-Vary
- Le Mortier, à La Bazoge
- Accidents de chemin de fer en Sarthe : 1928 et 1937
- Céramique à Courcival
- Dossier spécial : petit bâti rural traditionnel en Sarthe
Les fours à chanvre, les puits, les hangars, les lavoirs, le pigeonnier ou colombier, le four à chaux
- Paul Marchal, l’archange du camp de Stassfurt
- De la place des Halles à la place de la République
(suite des numéros 421, 422, 423, 425 et 428)
- Charles Suan (1815-1892) :
Dans l’intimité d’un artiste-peintre
- Université du Maine :
entretien avec Rachid El Guerjouma
- La tête dans les étoiles avec
le club d'astronomie de l'Université du Maine
- Murmures
- Sortir en Sarthe
- Lisez sarthois
- Avant les piscines...
Le Stade Drouault et les Pingouins de l’Huisne
- Sarthe, terre de poètes :
Pascal Fieschi, poète et philosophe


En couverture :
Lavoir de Saint-Maixent
(Photo Alain Moro)
Numéro disponible
N°430
SEPTEMBRE 2013





Aperçu de 13 pages du n°430 (48 pages). Pour voir le sommaire détaillé, cliquez-ici.

Par Pierre Gallienne
Quand on se sent "Vieux"
e me suis senti "vieux" pour la première fois quand, dans un bus, une charmante jeune fille s’est levée de son siège et m’a proposé sa place. Cette offre charitable m’a fait comprendre que j’étais devenu ce qu’il est convenu d’appeler une "antiquité" et, depuis ce jour néfaste, je ressens d’autant plus le poids des années :
Quand, au cours de mes promenades dans la ville, je constate avec résignation que le décor qui avait été celui de ma jeunesse disparaît, est remplacé par des constructions et des aménagements plus conformes aux goûts et aux besoins des nouvelles générations,
Quand la rubrique nécrologique de mon quotidien m’informe que l’un de mes copains vient de "tirer sa révérence",
Quand les technologies actuelles, qui privilégient le virtuel à la réalité, me font préférer la lecture d’un bon bouquin à leur bruit et à leur agitation.

Dans ce triste constat, je m’aperçois que j’ai déjà utilisé pour la quatrième fois l’adverbe quand, et je supplie la rédaction de La Vie Mancelle & Sarthoise, gardienne de l’orthographe et de la syntaxe des écrits publiés dans la revue, de bien vouloir me laisser radoter une cinquième fois pour narrer ce qui me semble être le summum de l’humiliation. Je me suis senti très-très "vieux" quand j’ai surpris, aux aurores, mon petit-fils affairé devant l’ordinateur. Interrogé sur l’horaire et le niveau intellectuel pour le moins surprenants de ses activités d’internaute, l'intéressé a coupé court au dialogue engagé par cette réplique digne de figurer dans les annales : "Papy, bienvenue au XXIe siècle".

RECHERCHE 430
LE SOMMAIRE A LA LOUPE
49 réponse(s) trouvée(s) pour le numéro 430
> Tancoigne ébéniste artisan, restauration et réalisation de mobilier Rouillon
Auteur(s):
Genre/Thème: publicité

(Art. 13898)
Encart en
page 37
(1 page)
> Voir toutes les réponses <



Copyright © 2018 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise