Le numéro 457 (septembre 2018) est en vente chez les marchands de journaux et en librairies au prix de 6,50 €. Dossier spécial sur la fin de la Grande-Guerre en Sarthe. A découvrir dans la rubrique "Dernier numéro" ou sur laviemancelle.net/457
 
Jeudi 15 nov. 2018
Saint Albert

:: DERNIER NUMÉRO

VMS NUMÉRO 457
Septembre 2018

:: RECHERCHE

:: CHRONIQUES

Retrouvez dans cette
rubrique les dernières
éditions en ligne !





:: ANCIENS NUMÉROS



> Voir la mosaïque <

:: INFO SITE



visiteurs à ce jour


Dernière mise à jour
le 11 novembre 2018

Conception/Réalisation :



[Accès REDACTION VMS]


Anciens numéros

Vers le numéro 426 VMS NUMÉRO 427 / Février 2013Vers le numéro 428

Lien permanent vers ce n° : www.laviemancelle.net/427
- Mobilier traditionnel de la Sarthe,
un style élégant et discret
- Notre ville embellie
- La Goutte de Lait
- Bruno Testart, expert en autographes et professionnel passionné
- Louis Calendini (1876-1947)
Érudit, historien et collectionneur d'archives
- 22 octobre 1559 : la barbe de l'évêque
- Culture et usages du pastel
- Murmures
- Dossier spécial : Émile Ricordeau, chef "étoil'Loué"
- La grande roue illumine la place de la Rep'
- Le mardi-gras au Mans
- Maurice Boulard, un exploitant de bateau-lavoir pas comme les autres
- Le protestantisme
entre Coulaines et Sargé au XVIIe siècle
- Les derniers guillotinés en public au Mans
- Lieu en mémoire : le pont des Vendéens à Pontlieue
- "Communication"
- Sortir en Sarthe
- Lisez sarthois
- L'arbre à mots


En couverture :
La Rép' (Photo M. Jamaux/Sarthemag.fr)
Émile Ricordeau (Coll. Claude Goisedieu)
Numéro disponible
N°427
FÉVRIER 2013





Aperçu de 17 pages du n°427 (48 pages). Pour voir le sommaire détaillé, cliquez-ici.

Par Pierre Gallienne
Nostalgie "minérale"
haque génération a la nostalgie des années de sa jeunesse. Qu'il faisait bon vivre quand on avait vingt ans, quand c'était le temps de l'insouciance, quand les filles étaient belles et le soleil plus brillant. Qui n'a pas entendu nos anciens vanter les charmes de la "Belle Époque" ou des "Années Folles" ?

Au siècle dernier demeurait rue Nationale une vieille marchande de fleurs. On la voyait chaque jour emprunter la rue en poussant sa charrette... Elle allait place de la République, aux pieds de Chanzy, proposer ses bouquets aux amoureux qui se donnaient rendez-vous sous les ombrages des marronniers qui n'étaient pas en pots... Quand la Rép' n’était pas ravalée au rang de station ferroviaire. On peut supposer que les jeunes d'aujourd'hui auront, dans une cinquantaine d'années, une pensée émue à l'égard du décor qui est actuellement le nôtre, car la mémoire humaine a toujours su conserver les meilleurs souvenirs et occulter les autres.

Depuis le temps qu'elle se morfond sur la façade de la chapelle de la "Visitation", Scholastique, patronne de la cité et gardienne tutélaire de la Rép' est pour un temps heureuse, car elle peut "jouer au cerceau". A l'occasion des fêtes de fin d'année, on lui a offert un beau jouet : une grande roue, une araignée de métal qui transforme la place de la République en annexe de la Foire du Trône, et lui apporte l'éclat des lumières et toute l'animation qui se veulent l'image du XXIe siècle.

RECHERCHE 427
LE SOMMAIRE A LA LOUPE
74 réponse(s) trouvée(s) pour le numéro 427
> Sarthemag.fr
Auteur(s):
Genre/Thème: publicité

(Art. 13696)
Encart en
page 1
(1 page)
> Voir toutes les réponses <



Copyright © 2018 ACTMR/La Vie Mancelle & Sarthoise